Actualités

Moussa Dadis : Après Fatou Ben Souda, la machine judiciaire s’emballe

MDDDMoins de 48 heures après la visite en Guinée de la procureure de la CPI, Fatou Ben Souda, on apprend que des juges guinéens du pool d’instruction en charge du dossier du 28 septembre, ont débarqué à Ouagadougou lundi, pour auditionner l’ancien homme fort du pouvoir en Guinée entre 2008 et 2009.
Il s’agira de la deuxième audition de l’ex capitaine Moussa Dadis Camara, à l’époque du massacre du stade de Conakry, commandant en chef des forces armées guinéennes.
Les juges chercheront à savoir si c’est lui qui a ordonné à ses hommes de tirer à balles réelles, parfois à bouts portants sur des manifestants opposés à son éventuelle candidature à l’élection présidentielle.
Avant l’arrivée de ces juges guinéens à Ouagadougou, Moussa Dadis Camara, avait été entendu une première fois par une commission rogatoire, composée de juges burkinabè. C’était à titre de témoin.
Pour son parti, les FPDD, l’arrivée de juges guinéens à Ouagadougou, dans la foulée du passage de la procureure de la CPI, est ni plus ni moins qu’une manœuvre du pouvoir de Conakry, pour resserrer l’étau judiciaire autour de son président, à l’effet d’empêcher sa candidature à la présidentielle d’octobre.
Le porte-parole du parti, M. Maxime Manimou, va plus loin, et accuse le président Alpha Condé, d’envoyer des juges à Ouagadougou, pour dit-il ‘’ spécialement inculpé Dadis… ».
Au cours d’une conférence de presse qu’il a co-animée avec Fatou Ben Souda, le ministre guinéen de la justice, Mr Cheick Sackho, a assuré que l’instruction au sujet du dossier du 28 septembre, sera boucléeau plus tard à fin octobre.
En vue d’un procès qui devrait suivre dans la foulée !
Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top