Actualités

Simandou : la Guinée va lancer un appel d’offres pour les permis miniers repris à BSGR

SSSLe gouvernement guinéen s’apprête à lancer un appel d’offres pour deux permis miniers pour le gisement de fer du mont Simandou.

Ces blocs avaient été repris au groupe israélien BSGR en 2014 suite aux recommandations d’un comité d’audit dénonçant « l’existence de pratiques de corruption » ayant entaché leur attribution

La Guinée se prépare à lancer un nouvel appel d’offres sur les blocs 1 et 2 du mont Simandou, connu pour ses réserves faramineuses en fer, les plus importantes du continent. « C’est imminent, sans doute d’ici la fin juillet, le gouvernement veut aller vite », indique un avocat qui travaille sur le dossier pour le compte des autorités de Conakry.

Les deux permis miniers avaient été auparavant attribués au groupe minier BSGR de l’homme d’affaires israélien Beny Steinmetz en 2008, associé en 2010 avec le Brésilien Vale.

Ils leur avaient été retirés par le gouvernement en 2014 du fait de soupçons de corruption entre la société BSGR et le régime de Lansana Conté.

Les deux blocs 1 et 2 du Mont Simandou sont situés au sud des blocs 3 et 4, actuellement détenus sur le même massif par l’anglo-australien Rio Tinto.

Jeune Afrique

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top