Culture

Bako Dagnon : La gardienne de la tradition mandingue n’est plus.

bako« koulounaf sinzai khatilmawt» ou « Toute âme goûtera la mort » en français, Dieu a encore tenu à sa promesse en endeuillant le monde des artistes maliens, hier matin aux environs de 6 heures du matin.
Et pour signifier que la force et sa puissance n’ont pas de limite, il a décidé de frapper là où il fait le plus mal en arrachant à l’affection des milliers d’auditeurs maliens l’une des pionnières de la musique malienne, Bako Dagnon.
C’est-à-dire celle, qui, au courant de sa longue carrière musicale, s’est érigée en ambassadrice du Mali en portant très haut la voix du Mali sur les scènes continentales et mondiales.
La très belle voix de la musique mandingue s’est tue à jamais. Ses milliers d’auditeurs et fans seront aussi nostalgiques pour l’éternité. Et les larmes des proches n’y pourront rien.
La grande cantatrice tire sa révérence pour de bon. Cela après quelques années de lutte farouche contre une persistante maladie qui a, finalement, eu raison d’elle.
Adieu maman Dagnon. Tu t’en vas la tête haute après avoir superbement marqué ton temps en alliant musiques traditionnelles et modernes dans la langue malinké sur tout connue dans les milieux mandingue avec son titre « TITTA TI TATI ».
Dors en paix Maman Bako!
Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top