Actualités

Dialogue, élections et relance économique, au menu du bulletin du gouvernement du mois de juillet (Edito)

damatanLe mot dialogue a été conjugué à tous les temps depuis quelques mois en Guinée. Les responsables de partis politiques, le gouvernement, les partenaires internationaux de la Guinée, la société civile et les médias l’ont utilisé des centaines de fois à longueur de débats. Jusqu’au 18 juin dernier personne ne lui avait donné sa véritable dimension, celle qui consiste à s’asseoir autour d’une même table et à le pratiquer véritablement.
C’est ce que la mouvance et l’opposition ont fait pendant quinze jours au Palais du peuple et, à défaut d’un accord final, c’est ce qui a permis certains constats majeurs :
Premièrement, la CENI a pu s’exprimer et démontrer que ses décisions se fondaient sur des éléments techniques et juridiques concrets. Les parties en présence, la société civile et la communauté internationale ont pu le constater;
Ensuite, il a été clairement démontré qu’il n’était pas possible d’organiser les élections communales et présidentielles (à la suite ou en même temps) tout en restant dans les délais constitutionnels de renouvellement du mandat présidentiel.
Ce fameux dialogue réclamé par tous n’aura peut-être pas abouti à une conclusion consensuelle mais il aura eu le mérite de clarifier la situation, de définir les limites du réalisable et de préciser les positions.
Ceux qui y ont pris part où qui en ont été témoins prendront leurs décisions en toute connaissance de cause et, surtout, en toute responsabilité.
Pendant ce temps, le gouvernement a continué sa mission. Le Premier Ministre a coordonné les préparatifs de la conférence de New York relative à la phase post-Ebola tout en rappelant aux acteurs de la lutte contre la pandémie la nécessité de rester vigilant dans la dernière ligne droite de riposte.
Telle est la charge de notre gouvernement : faire face à la pire épidémie que notre pays ait connue, réussir la poursuite de son processus démocratique à travers des élections inclusives et amorcer notre développement économique dans la paix sociale.

Damantang Albert CAMARA
Porte-parole du Gouvernement
Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top