Actualités

El Hadj Cellou Dalein Diallo : La tête dans les nuages !

CDDC’est un euphémisme que de dire que les temps sont maussades pour le président de l’UFDG, chef de file de l’opposition guinéenne.
Un seul geste, un seul acte, une seule erreur, celle qu’il ne fallait pas commettre, à un moment aussi crucial de son combat politique, a suffi pour le précipiter dans une sorte de zone de turbulence.
Cette erreurcomme il en arrive souvent à certains hommes politiques, et qui constitue à jamais un tournant dans leur carrière dont elle pourrait déterminer la suite, cette erreur, ce Pas de Clerc commis par El Hadj Cellou Dalein, s’appelle ‘’ le démon Dadis’’.
Sur la route d’un congrès au cours duquel les frictions non encore totalement dissipées entre l’aile dure de son parti, incarnée par le vice-président Bah Oury et l’aile modérée qu’il incarne, pourraient resurgir, sur la route d’une présidentielle de tous les enjeux, El Hadj Cellou Dalein, savait qu’il était à un virage sacrément important de sa carrière, de sa conquête obsessionnelle du pouvoir.
Par conséquent, il se devait de ne pas la commettre cette erreur ! Réveiller ce démon qui s’appelle Moussa Dadis Camara, et vouloir pactiser avec lui et tenter même de le sanctifier.
En le faisant, il devait s’attendre à cette cinglante réplique d’Alpha Condé, son adversaire direct, lequel voit dans une alliance entre lui et Dadis, une menace sérieuse contre sa réélection toute aussi obsessionnelle.
Alpha Condé qui avait posé le pied sur le dossier du massacre du 28 septembre et par ricochet sur le cas Dadis, ne pouvait que le lever et laisser libre cours à la justice, sur laquelle il n’y a point l’ombre d’un doute, il n’hésitera aucunement à exercer une quelconque pression, pourvu que ce projet d’alliance tombe sur le râble des deux comme la pauvreté sur le monde.
Arriva ce qui devait arriver dans ce cas de figure ! En politique, tous les coups sont permis !
A l’interne, au sein du parti qu’il dirige, El Hadj Cellou Dalein, sait de science certaine, que ce projet passe un peu mal, même si on feint de s’en accommoder.
Ceux qui n’ont pu contenir leur désarroi, ont quitté le navire. En témoigne la cascade de démissions qui s’est abattue sur le parti depuis quelques jours.
Mais le vin est tiré, il faut le boire !
Yamba Yamba

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. dk.diaby

    10 juillet 2015 at 12 h 34 min

    Cellou Dalein et Dadis Camara seraient-ils incompatibles? Il n’est absolument pas du tout exagéré de répondre par Oui. Car c’est la deuxième fois que ce Cellou Dalein Diallo fait chuter Moussa Dadis Camara. Le 28 septembre 2009 c’est Cellou qui avait appeler ses partisans à manifester contre Dadis, on connaît la suite. Cette fois encore il est allé manipuler Dadis pour lui pousser à la faute et lui remonter contre le président, en lui disant qu’il va le défendre dès que les ennuis contre lui (Dadis) commencent, alors qu’il savait pertinemment que ce n’était pas ni une bonne idée ni le moment, son objectif était de créer la zizanie entre le président Alpha Condé et Dadis en suite profiter de ce chao, tout ce qui l’intéressait était de créer les tensions aux forêts pour tirer les ficelles. Dans cette alliance « piégée » il n’avait besoin que les votes de partisans de Dadis. Même si Cellou avait réussi ce coup par la suite il allait fini par trahir Dadis en le livrant à la CPI. Et nous savons certainement que, si c’est lui qui était à la place d’Alpha Condé ça trouvera qu’il a livré Dadis depuis longtemps. Dans cette alliance de dupe, Cellou Dalein avait une idée derrière la tête, gardée en lui comme un secret, il allait certainement lâcher Dadis dès que son objectif serait atteint.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top