Culture

L’ultime hommage de la nation et du monde culturel à l’enfant de Damaro, Ansoumane blackso Camara.

IMG_0646Le palais du peuple, a servi de cadre mercredi 15 juillet à la cérémonie de funérailles d’Ansoumane Blacksco Camara, promoteur et manager dans le monde du show biz.
A l’occasion, parents, amis, collaborateurs connaissances, se sont fortement mobilisés pour rendre un dernier hommage appuyé à l’enfant prodige de Damaro, né en 1968 au Libéria, décédé le lundi 13 juillet 2015, ici à Conakry.
Une mobilisation record, telle que du jamais vu aux obsèques d’un homme de la culture en guinée.
Outre une forte délégation gouvernementale conduite par le PM Mohamed Saïd Fofana, et comprenant les ministres de la culture, de la ville et de l’aménagement du territoire, des personnalités de haut rang, venant de divers domaines, ont fait le déplacement du palais.
Participation assez remarquée aussi de certains élus du peuple, entre autres, les honorables Hadja Nantou Chérif, et Jean Marie Doré.
Vient ensuite la galerie très fournie d’acteurs du monde culturel, mécènes, promoteurs, artistes chanteurs et comédiens, ainsi que des animateurs culturels.
Dans le lot, la participation très remarquée aussi de M. Antonio Souaré, PDG de Guinée Games dont le soutien et l’apport au rayonnement de la culture guinéenne, se passent de commentaire.
A noter dans les rangs des artistes guinéens, la présence entre autres de Kerfala Kanté, sankarankono, Sayon Camara,Sékouba Kandja Kouyaté, son épouse Sona Tata Condé,TakanaZione, les jumeaux de Damaro, la jeune Laouratou Barry, bébé baya…
Mention spéciale pour la participation des artistes du Mali, dont une délégation conduite par Balla koita,et comprenant Yaye kanouté, sœur ainée de l’international Soumaila kanouté, a fait le déplacement pour accompagner l’illustre disparu à sa dernière demeure.
Par ailleurs, il faut relever la présence à ces obsèques qui resteront dans les mémoires, de l’épouse du chef de file de l’opposition, Hadja AlimatouDallein Diallo, celle de l’opérateur économique, cadre et président du MOSAC, un mouvement de soutien au RPG-Arc-en-ciel, M. Mamadouba Toss Camara,celle de M. Fodéba Histo Kéira, ancien ministre de la culture, de El Hadj Aboubacar Titi Camara, ancien ministre des sports.
En tout premier lieu, un ami fondateur de afro-balance music de l’homme qui s’est endormi pour tout bon, du nom de Sita cissé, a pris la parole pour parler du courage, de la disponibilité, du respect que l’homme avait envers ses semblables. Il a parlé de leur collaboration au sein de leur structure avant de demander à Dieu de l’accueillir dans son paradis.
Prenant la parole au nom des artistes de Guinée Abdoulaye Kaba Alias Abrahama sonty,a tout d’abord récité les versets du Saint coran comme bénédiction pour le défunt, avant de se tourner avec un ton clair, direct et franc vers les autorités, comme pour dire que cette présence massive pour accompagner Blakso au cimetière de Cameroun, n’avait aucun sens pour lui, à cause du fait que personne n’intervient quand cela est nécessaire.
Pour lui, c’est au chevet du malade qu’il faut se mobiliser, pendant que celui-ci a besoin d’assistance.
C’est pourquoi, il déplorera le comportement des autorités guinéennes face aux hommes de culture qui dira-t-il, sont abandonnés à leur triste sort quand ils sont malades.
Il trouve hypocrite pour toutes ces autorités d’attendre que les artistes décèdent dans des conditions pénibles, pour se mobiliser pour lui rendre hommage.
La délégation malienne quand elle par la voie de Yaye Kanouté,a laissé entendre que la culture guinéenne n’est pas la seule qui soit endeuillée, mais plutôt la culture du grand mandingue, composé de la Guinée, du Mali, et d’autres pays de la sous-région.
Selon elle, le défunt a servi le monde des artistes de la sous-région et du monde entier. Et au nom des artistes du Mali, elle demandât la clémence de Dieu sur le corps de l’illustre disparu.
Le ministre de la culture s’est aussi inscrit dans le même sens qu’Abraham Sonty,pour montrer aux autorités du pays les difficultés rencontrées parles artistes quand ils tombent malades,avant que le député, l’honorable Amadou Damaro Camara ne prenne la parole au nom de la famille Damaro pour remercier les uns et les autres.
Il a dit toute la fierté et la belle surprise de la grande famille Damaro de voir tout un palais rempli pour rendre hommage à leur fils.
Repose en paix l’enfant de Damaro, ton peuple et le monde des artistes te pleureront à jamais, tes amis et connaissances ne te verront plus avec le micro devant eux pour parler, comme tu avais l’habitude de le faire.
Aujourd’hui, c’est quelqu’un d’autre qui a pris le micro à ta place dans le même palais du peuple pendant que tu dormais profondément dans ton cercueil couvert du tricolore national de ta patrie que tu as tant aimée et servie.
Tu pars à jamais, laissant derrière toi une veuve et deux enfants.
Que la terre de ta chère Guinée, te soit légère !
Amen !

Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top