Actualités

La SOGEFEL, symbole d’une caporalisation à outrance des marchés de l’indépendance (Dossier)

chantier_indLa SOGEFEL, cette société qui a la tête dans les étoiles, aux soleils d’Alpha Condé. Elle est en passe de devenir au régime d’Alpha Condé ce qu’était Guicopress au CNDD.
La SOGEFEL et son patron, Mr Abdoul Kaké, peuvent se frotter les mains et remercier Dr Mohamed Diané, ministre d’Etat chef de cabinet à la présidence de la République, surnommé par certains ‘’ le petit président ‘‘ ou tout simplement ‘’50.000 dollars’’
Grâce à l’influence hyper-dominantede ce dernier et au gré des ‘’instructions fermes’’, qu’il donne à toute la chaîne d’attribution des marchés de l’Etat, aussi bien pour les chantiers des festivités tournantes de l’indépendance de la Guinée que pour bien d’autres marchés, la SOGEFEL, est devenue au bout de quelques trois ans, un géant du BTP en Guinée.
Tenez, depuis trois ans, elle est la seule entreprise à laquelle échoit le très juteux lot de la place de l’indépendance et de la tribune officielle. Nzérékoré, c’était elle, Mamou elle aussi, et Kankan en cours.
A certains chaînons de l’attribution de ces chantiers, entrant dans le cadre de la célébration de la date anniversaire de l’indépendance de la Guinée, on est presque formel là-dessus, ce lot est comme destiné de facto à la SOGEFEL.
On va jusqu’à dire que plus aucune autre société ne soumissionne à ce lot.Elles toutes, étant convaincues qu’il irait toujours à cette société, la SOGEFEL.
Au-delà, il faut dire que la SOGEFEL, d’année en année, de festivité en festivité, est bien en train d’assoir son emprise de quasi-monopole, sur bien de lots de ces marchés.
Pour preuve, à elle seule, la SOGEFEL se serait tailléplus de 160 milliards de francs guinéens de part dans l’attribution des marchés pour Kankan 2015.
S’il en ainsi, s’il en est qu’une telle part puisse être attribuée à une seule entreprise de la place, que restera-t-il aux autres ? Aux concurrents ? Quelle place pour les PME qui sont les plus nombreuses, qui courent d’année en année, derrière le moindre petit lot ?
Sur la base de quels critères, toute cette part de marchés, a été attribuée à elle seule, la SOGEFEL ? Dans quelles conditions ?
La question ne se pose presque pas, eu égard tout le poids de la main heureuse de Dr Mohamed Diané. Pour qui, apprend-on, le patron de l’entreprise, aurait fait construire, un bâtiment à étages, clés en main, dans un quartier de Conakry.
D’autres langues disent même que Dr Diané, au gré des événements, est devenu le principal actionnaire de l’entreprise. Une entreprise pour laquelle on est prêt à tout sur toute la ligne de l’attribution des marchés de l’Etat.
Même une entreprise qui s’est vue attribuer un lot dans un marché de l’Etat, peut se voir supplanter à tout moment par elle, sans qu’aucun petit doigt, n’ose se lever !
Dossier à suivre !

Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top