Actualités

Abdoulaye Condé, conseiller d’Antonio Souaré, dézingue guineelive et pointe un « article diffamant, absolument mensonger, ordurier… »

AbloSuite à la diffusion par le site guineelive, d’informations tendancieuses touchant à l’honneur de M. Souaré Antonio, PDG Guinée-Games, nouvelledeguinee a recueilli la réaction du Conseiller du richissime homme d’affaires, notre confrère Abdoulaye Condé.

Nouvelledeguinee : Dans un article qui vient d’être affiché sur sa page principale, le site guineelive porte des accusations gravissimes contre votre PDG, M. Antonio Souaré qui serait en complicité avec Moussa Traoré et Cassus Dioubaté dans le narcotrafic sous la protection du chef de l’Etat, le Président Alpha Condé. Quels sont vos sentiments ?
Abdoulaye Condé : Sentiments d’indignation et même de révolte. Journaliste de profession, je suis personnellement choqué surtout par la légèreté dont fait preuve ce site guinéen en prenant la lourde responsabilité – disons irresponsabilité- d’assumer un article, comme vous le dites, gravissime, diffamant, absolument mensonger, ordurier, insipide, portant atteinte à l’honneur d’un honnête homme si respectable que M. Antonio Souaré et dénué du début de commencement de la moindre preuve.
Nouvelledeguinee : mais, M. Souare n’est pas le seul cité dans l’article, on parle également de Moussa Traoré, recherché pendant la junte du capitaine Moussa Dadis Camara, de Cassus Dioubaté et même du président Alpha Condé indexé d’être protecteur des trois personnes ?
Abdoulaye Condé: Je ne connais ni Cassus Dioubaté, ni Moussa Traoré. Ce que je sais, et que je peux témoigner devant n’importe quel tribunal, c’est que ces deux messieurs n’ont aucune connexion menant avec M. Antonio Souaré.
Depuis 2000 que je travaille avec Antonio Souaré, je n’ai croisé ni l’un ni l’autre même dans un couloir de son bureau. En ce qui concerne le Président de la République, je laisse le soin à ses services habilités de répondre à cette offense.
En attendant, la seule protection de M. Antonio Souare est son respect rigoureux de la loi. A l’aéroport, c’est vérifiable, il voyage comme un passager ordinaire, se soumets à toutes les formalités et à tous les contrôles policiers, douaniers et aéroportuaires, refusant systématiquement le salon d’honneur.
Le Président de la République est une Institution garante du respect des principes et règles de l’Etat et non une couverture pour individus véreux.
Nouvelledeguinee : comment allez-vous réagir face à cette accusation gravissime ?
Abdoulaye Condé : Nous sommes dans un Etat de droit, à ce titre le site guineelive et son directeur, AlmamyKalla Conté seront dans l’obligation de prouver, d’apporter les preuves des affirmations tendancieuses et manipulées qu’ils diffusent et assument.
En tout état de cause, M. Antonio Souaré est une personnalité morale importante de ce pays et même du continent derrière lequel s’identifient aujourd’hui des millions de jeunes à travers l’Afrique.
Ses collaborateurs, en dépit de sa légendaire générosité, n’accepteront jamais que son honneur soit souillé par des intérêts inavoués utilisant des journalistes incompétents et malhonnêtes qui font honte à la noble profession.
Vous savez que le principe élémentaire voudrait qu’un journaliste vive lui-même un événement ou un fait qu’il raconte. Au cas contraire, il a l’obligation de recouper, auprès de la personne ou personnalité incriminée, ce qu’on lui a raconté sur X ou Y. il ne doit nullement se laisser entraîner dans des affirmations gratuites.
Donc, devant le juge, guineelive et son directeur répondront sur la saisie de la drogue et sur le lien entre cette supposée saisie et M. Antonio Souaré.
Nouvelledeguinee: Avez-vous tenté de prendre contact avec guineelive ? Qu’est ce qui motiverait cet article apparemment infondé et injustifiable ?
Abdoulaye Condé : Ce sont autant de questions que ce site devra répondre devant le juge. Rien ne justifie que nous prenions contact avec ce site qui a délibérément piétiné les principes élémentaires de la profession.
Cependant, à titre personnel et confraternel j’ai eu son directeur AlmamyKalla Conté au téléphone avec – je dois avouer – la ferme conviction qu’il se trompait d’Antonio et que celui dont il parlait n’était pas Souaré.
Mais, j’ai été déçu de constater que la mauvaise foi et l’incompétence se disputaient autour de ce jeune qui a fait ses premières armes à guinee24. Com de Paul Mooussa Diawara, avec ma bénédiction.
Mon combat ayant toujours été le militantisme pour la liberté de la presse et le soutien aux journalistes, mon intention était de le sauver de la manipulation dont il est victime. Même si le cas de guineelive n’a rien de semblable à la profession. Encore qu’il critique ou attaque M. Antonio Souaré sur ses activités de PDG de loterie ou de président de Horoya, nous aurions fait un droit de réponse.
Mais, sans même le connaitre, ni tenter de l’approcher, et lui inventer une activité criminelle comme le trafic de drogue, c’est impardonnable.
Nouvelledeguinee : Quel message avez-vous ?
Abdoulaye Condé : Simplement remercier les milliers de personnes de toutes catégories sociales qui ne cessent de manifester leur solidarité à M. Antonio Souaré et à ses proches suite à ces attaques injurieuses indignes d’une personnalité dévouée à la cause de sa patrie, de la jeunesse mais aussi de la presse guinéenne.
En effet, c’est le lieu de le révéler, l’un des soucis sans cesse réitérés de M. Souare est la formation de la presse guinéenne. Il ne supporte pas de voir les pays voisins comme le Sénégal, la Côte-d’Ivoire ou le Mali produire des journaux au quotidien et animer des sites bien écrits et que notre pays ne compte même pas un quotidien.
Il a justement en projet la formation et l’équipement de la presse guinéenne afin qu’elle puisse tenir la compétition sous régionale rude. C’est cet homme plein d’initiatives et perspectives heureuses pour la presse nationale que guineelive veut salir, blesser.
Mais, peine perdu. Même ceux qui boivent par les narines n’accordent le moindre crédit à ces âneries contre un homme qui, depuis près de 40 ans d’activités, est sur pied dès 5 heures du matin pour gagner sa vie et être utile à ses semblables.

Interview réalisée par Mamadou Saliou Diallo (in nouvelledeguinee)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top