Actualités

Pluies torrentielles à Conakry : Un Cadre de la BCRG meurt noyé en voulant sauver la vie d’un autre

noyaDepuis presque cinq jours, Conakry se couche et se réveilleau rythme de fortes pluies incessantes qui ont déjà causé d’énormes dégâts non seulement matériels, mais aussi humains.
Dans la journée du samedi 25 juillet 2015, les populations ont bravé cette forte pluviométrie pour vaquer à leurs affaires.
Malheureusement ce fut une journée de triste pour certains. En plus du jeune homme qui a été retrouvé mort, noyé dans un caniveau à quelques mètres de l’école française Albert Camus àkipe, c’est un autre cas similaire qui est survenu, du côté du stade de Nongo.
Aboubacar Sidiki Keita, c’est son nom, cadre au compte de la banque centrale de Guinée. Il était précisément inspecteur au département Contrôle des Banques à la B.C.R.G
Selon nos informations, l’homme venait de récupérer sa nouvelle voiture dans un parc en partance pour la maison quand il trouve un regroupement de personnes autour d’un caniveau.
Un jeune était dans le caniveau, drainé par le courant d’eau. Ainsi Aboubacar Sidiki Keita gare et descend, pour se frayer un chemin parmi la foule et tente de faire remonter ce dernier.
Malheureusement en lui rendant la main, il a glissé, et s’est retrouvé dans le caniveau à la place de celui qu’il était venu sauver.
Les gens auront tenté eux aussi de le sauver mais ce fut trop tard. Son corps est remonté froid, mort.
En plus d’eux, deux autres morts ont été signalés ailleurs à Conakry. Ajoutés à ces morts, beaucoup d’autres dégâtsmatériels, et la circulation très affectée par ce qu’on peut appeler des petits fleuves un peu partout sur la chaussée.
Une fois encore le ministère des travaux publics est plus que jamais concerné par ces drames car comment peut prévoir, creuser, et faire des caniveaux pour servir de canalisation sans pour autant les refermer?
La question reste posée.

Mamadou Oury DIALLO.

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. KEITA MOHAMED

    10 octobre 2015 at 23 h 10 min

    Je ne t’oublierai jamais mon frere , tu restes dans ma mémoire jusqu’au Paradis incha Allah.
    Que Allah te fasse miséricorde , Que la passage de la tombe te soit facile mon frere , Que la traversée de la sirate au jour du jugement te soit facile mon frere, et comme on se disait toujours après toutes les fetes de tabaski , je t’ai toujous pardonné mon frere,

    Que Allah le tout puissant t’accepte tres facilement dans son paradis, Amen.

    ton petit frere MOHAMED KEITA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top