Actualités

Lutte contre les faux médicaments : Une opération coup de poing lancée par les hommes de Thiégboro, Hamdallaye et Entag en tête de pont…

MTCComme

+cela a été annoncé dans notre article précédent, le secrétariat  Général en charge de la lutte contre la drogue et le crime organisé a effectivement abrité une rencontre d’enjeux hier mercredi à la mi-journée.

Initiée par le colonel Moussa Thiegboro  CAMARA, le monsieur anti-drogue et le crime organiséen Guinée, cette réunion a connu la participation de tous les acteurs de la chaine  d’importation, de recommandation, de vente, et de consommation des produits pharmaceutiques en Guinée.

Le but était selon le colonel Moussa Thiegboro, d’impliquer tous les acteurs dans la lutte qui ne s’annonce pas facile.

Ainsi neufs points étaient à l’ordre du jour, notamment la mise en place d’une Commission Ad-hoc chargée de mener des enquêtes sur ce fléau bin enraciné, mais aussi chargée de veiller à l’application des peines infligées à tous ceux qui seront identifiés, coupables de fabrication, de manipulation et de vente de faux médicaments.

Le syndicat des consommateurs, l’ordre des pharmaciens, la hiérarchie de la police, la douane nationale,  la coordination des services spéciaux anti-drogue et de lutte contre le terrorisme, le Gouvernorat de Conakry, le ministère de la sante y étaient tous.

Et le Colonel Thiegboro d’affirmer à la sortie de cette rencontre que la commission de répression se mettrait sur le terrain dès ce jeudi 30 juillet pour fermer ce qu’il a appelé« les Cliniques pourries qui pullulent les quartiers dans le but de tuer nos pauvres citoyens ».

Effectivement Colonel Thiegboro et son équipese trouvent présentement sur le terrain.

Selon nos sources, l’opération de fermeture des pharmacies illégales a commencé dans la Commune de Ratoma, précisément à Hamdallaye.

Deuxièmeétape de cette opération coup de poing, Entag, dans la Commune de Matoto. Sur son parcours, l’équipe de Thiegboro fait embarquer le contenu de toute boutique ou pseudo- pharmacie et renforce les cadenas de celles qui sont déjàfermées par les propriétaires pour échapper a l’opération.

Ils sont sommés de se rendre sans délai au département de lutte contre la drogue et le crime organise.

Affaire à suivre.

 

Mamadou Oury DIALLO

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top