Actualités

A propos du journaliste Chérif Diallo : L’ONG F2DHG déplore le mutisme de la HAC, des ministères des droits de l’homme et celui de la communication (Communiqué)

MYB-300x169L’ONG Femmes Développement et Droits Humains en Guinée a constaté avec amertume la disparition du journaliste Chérif Diallo du Groupe Hadafo Médias. Cela est d’autant plus inquiétant que le jeune JRI n’a pas fait signe de vie depuis plus d’une semaine maintenant. Du côté des services de sécurité (Police et Gendarmerie) aucune nouvelle rassurante pour l’instant.

La F2DHG tire la sonnette d’alarme et déplore l’attitude des autorités actuelles face à cette situation de plus en plus inquiétante. Le mutisme de la Haute Autorité de la Communication, du ministère des Droits de l’Homme et celui de la Communication est révoltant.

L’information est la sève nourricière de l’Homme du 21ème siècle. Quand un journaliste est menacé ou a disparu, le gouvernement devrait ne serait ce qu’en quelques mots évoquer cette situation. Mais la taire ainsi sans aucun signe de sympathie à l’endroit de la presse et de la famille du journaliste prouve que cette liberté a été obtenue au forceps et que les responsables n’ont aucun égard pour les Hommes de médias en Guinée.

C’est dommage d’ailleurs que même dans la famille de la presse les Associations n’aient pas fait de déclaration à ce propos même si tous les médias en parlent.

La F2DHG encourage la Police et la Gendarmerie pour les efforts consentis et les exhorte à pousser plus loin les recherches. Elle invite par la même occasion tout le peuple de Guinée à rester vigilant chacun de son côté car l’insécurité est devenue une grosse plaie qui gangrène la guinée. Aux Organisations de défense des droits de l’Homme, nous demandons la mobilisation et la solidarité autour de cette disparition.

Il est évident que le cas Chérif Diallo est pour l’instant complexe et que force doit rester à la loi. Nous estimons cependant que plus de dynamisme, de pro activité ne feraient jamais de mal à personne.

                                                                                                                       Conakry, le 31 Juillet 2015

La Présidente

 

Moussa Yéro Bah

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top