Actualités

Projet d’alliance UFDG-FPDD : Le président d’un collectif de victimes du 28 septembre pointe une trahison, certains de ses membres font la moue

ibrahima_barry_caveVisiblement le projet d’alliance entre L’UFDG et le FPDD, Continue de susciter beaucoup de débats et de réactions. Ainsi depuis son annonce, cette probable alliance politique est diversement appréciée selon les positions des uns et des autres.

C’est le cas du collectif des associations des victimes du massacre du  28 Septembre, qui a animé une Conférence  de presse ce vendredi 31 juillet à la maison de la presse de Coleyah.

Le Président de ce collectif a, dès le début de son intervention, mis en exergue la nécessité  que justice soit rendue dans ce dossier du massacre du 28 septembre le plus vite possible.

Il a certes salue la récente inculpation de Moussa Dadis CAMARA, chef de la junte militaire  au moment des faits, mais il souligne que cela ne suffit pas pour atténuer la souffrance des victimes. Et demande que tous les membres du CNDD (Conseil National pour la Démocratie et le Développement) soient entendus et qu’un procès soit organisé afin de situer les  responsabilités de chacun.

Cela sera-t-il possible aussi  vite et rapide comme le souhaitent Ibrahima BARRY et les associations membres de ce collectif?

Seuls les spécialistes des crimes de masse pourront en dire mieux.

Toutefois,  plan politique, le président du dit Collectif, Ibrahim BARRY n’a pas passe sous silence, lors de cette conférence, leur  désapprobation de l’alliance politique annoncée entre l’UFDG et le FPDD.

Pour lui, ce projet est tout simplement déplorable, et ne trouve aucune véritable raison au fait que le Président du parti UFDG veuille nouer alliance avec le bourreau de ses militants  qu’il a pourtant traite de tous les noms d’oiseaux dans les medias par le passe.

Sauf que cette critique ouverte,  à l’endroit de Cellou Dalein DIALLO Président de l’UFDG n’a pas plu à certains membres du collectifs présents sur les lieux, malgré qu’ils portent encore les cicatrices de ce jeudi sombre du 28 Septembre. Ce qui s’est d’ailleurs  traduit par une chaude dispute entre eux et le conférencier en marge de la dite conférence.

Et parlant de cicatrices, certaines victimes présentes a cette rencontre, ont bien voulu présenter ouvertement leurs cicatrices, blessures, et fractures qui ont a jamais changé leurs physiques qui forcement, affectera leurs psychologies.

Mamadou Oury DIALLO

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top