Actualités

88 communautés de Boffa et Dubréka s’engagent à mettre fin à l’excision et aux mariages d’enfants

Lecture du sermentSur financement de l’Unicef et de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique, Tostan met en œuvre  de novembre 2014 à octobre 2015, le projet Promouvoir le respect des droits des enfants dans les communautés de la Guinée. Dans le cadre de ce projet de mobilisation sociale, Tostan a installé, restructuré et formé à Boffa et Dubréka 17 Conseils Locaux pour Enfants et Familles (CLEF) et 71 Comités Villageois pour la Protection de l’Enfant (CVPE).

Sur la base de leurs nouvelles connaissances sur les normes sociales et les droits de l’enfant, ces organes du Système de Protection des Enfants en Guinée (SyPEG) ont organisé dans leurs communautés une série de causeries éducatives. Ces causeries éducatives, réalisées en langue nationale soussou, ont porté sur l’excision, les mariages d’enfants et l’enregistrement des naissances.

Les causeries éducatives ont abouti à la décision d’organiser une déclaration publique d’abandon de l’excision et des mariages d’enfants. C’est sous une pluie battante que cette déclaration a eu lieu à Taban, préfecture de Dubréka le 26 juillet 2015 avec la participation de 88 communautés de Boffa et de Dubréka. Comme résultat de la déclaration, les 88 communautés de Boffa et Dubréka ont prêté serment d’épargner de l’excision et des mariages d’enfants l’ensemble de leurs filles de 0 à 15 ans en particulier 6 020 filles dont 3 475 scolarisées non encore excisées qu’elles ont déjà identifiées. La déclaration de Taban est la deuxième du genre en Basse Guinée après celle de Tougnifily en 2008 qui a regroupé 148 communautés.

L’organisation de la déclaration publique à Taban montre que les 88 communautés de Boffa et Dubréka sont désormais engagées dans une dynamique d’abandon de l’excision et des mariages d’enfants au sein de leurs réseaux sociaux. Dans la perspective de la post-déclaration, Tostan recommande que les plans d’action des CLEF et des CVPE de Boffa et Dubréka soient soutenus pour leur permettre de faire le suivi des engagements dans leurs communautés.

Du côté des autorités, la déclaration de Taban a été présidée par la Directrice Nationale Adjointe du Genre représentant Madame la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance. La déclaration a regroupé 112 participants dont 12 femmes en plus de la population locale. Ces participants, venus de Conakry, de Boffa et de Dubréka, sont composés des autorités, des membres de CLEF, de CVPE, de l’Union des Comités de Gestion Communautaire (CGC) de la Basse Guinée et de la presse (radio et TV nationales, radios privées).

Bah Sekou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top