Actualités

Disparition du journaliste Chérif Diallo : Le gouvernement solidaire de la presse guinéenne

KalifaConakry, le 5 Juillet 2015 – Depuis le 23 juillet 2015, Chérif Diallo Journaliste à Espace TV a disparu. Face à cette situation qui inquiète plus d’un, une marche pacifique a été organisée ce mercredi à son honneur. Les hommes de médias, les patrons de presses, la famille du journaliste disparu, les collaborateurs, la société civile, les ONG de défense des droits de l’Homme, et le Ministre de la Communication étaient tous mobilisés pour la cause.

Banderoles en mains sur lesquelles on pouvait lire alerte disparition journaliste Chérif Diallo d’Espace TV faites quelque chose et des slogans rendez-nous Chérif, sont entre autres cris de cœur des marcheurs. Parti de la mosquée Sénégalaise, puis direction la Haute Autorité de la Communication, en passant par le Ministère des Droits de l’Homme, cette marche pacifique a pris fin au Ministère de la Communication. La démarche vise à exprimer l’inquiétude et la solidarité de la presse guinéenne face à cette mystérieuse disparition, mais aussi exhorter les autorités civiles et militaires à intensifier les recherches pour retrouver dans les meilleurs délais Chérif Diallo.

Marquant une pause à la Haute Autorité de la Communication, la Présidente de cette institution Madame Martine Condé a été interpellée. Moussa Yéro Bah dans son intervention a rappelée à cette autorité de la communication, la consternation de l’ensemble de la presse Guinéenne depuis la disparition du journaliste Chérif Diallo le 23 juillet. Elle a également précisée que cette marche est un SOS, auprès de cette institution, tout en rajoutant qu’elle n’est dirigée contre personne. Selon elle, même si des actes sont déjà posés allant dans le sens de savoir ce qui est réellement arrivé à Chérif Diallo, la presse réclame d’avantage d’efforts dans les recherches.

En réponse, Madame Martine Condé abordant dans le même sens a déclarée ensemble retrouvons Chérif. Pour la présidente de la HAC cette disparition est l’affaire de son institution qui a pour rôle de défendre les droits de la presse, avant de prendre l’engagement de fédérer les efforts pour que lumière soit faite sur cette disparition.

Même son de cloche au département Des droits de l’Homme et des Libertés Publiques. Monsieur Kalifa Gassama Diaby, a emboîté le pas à son prédécesseur. Il dira que cette disparition mystérieuse est grave, d’autant que la disparition d’un être humain est source de double peine pour la famille et les collaborateurs; de ce fait, le Ministre Kalifa Gassama Diaby, exige des services de sécurités et de la justice une enquête rigoureuse pour que le disparu soit retrouvé. Il souhaite également dans le cadre de cette enquête que la famille soit informée pour savoir ce qui est de l’évolution du dossier.

Le Ministre de la communication, en tête de cette marche jusqu’à son département s’est finalement exprimer. Tout d’abord Monsieur Alhoussény Makanéra s’est félicité de la mobilisation des hommes de médias avec pour seul but retrouver Chérif Diallo.

En tant que Ministre de la Communication, il a garanti au nom du Gouvernement de réagir avec promptitude dans cette affaire comme cela a été le cas dans d’autres en citant Womey en exemple.

Le Ministre a rassuré du soutien de son département et l’ensemble du Gouvernement d’être à pied d’œuvre pour explorer toutes les pistes possible, afin de retrouver le journaliste sans nouvelles.

Pour terminer cette marche Pacifique, le comité de soutien à Chérif Diallo a fait quelques recommandations, dont la mise en place d’un comité mixte de suivi de ce dossier pour ne qu’il soit mis aux oubliettes, et encourager les services de sécurités à aller plus loin dans les enquêtes pour retrouver Chérif Diallo sain et sauf.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top