Actualités

Mamadou Diawara du PTS à la convention du RPG-Arc-en-ciel : « Nous demandons tout simplement que les alliés aient leur place dans le débat… »

ptsParmi les alliés du parti au pouvoir, qui se sont exprimés à la tribune de la dernière journée de la convention nationale d’investiture du candidat de ce parti à l’élection présidentielle d’octobre 2015, il y a M. Mamadou Diawara, président du PTS.

Le moins qu’on puisse dire, est que M. Diawara n’y est pas allé de mains mortes. Il s’est voulu très réaliste, en disant une vérité crue à ses amis du RPG-Arc-en-ciel, celle qui veut, à l’en croire, que seul, ce parti ne saurait faire réélire le Pr Alpha Condé.

Il a regretté la dislocation de l’alliance arc-en-ciel, regroupement de partis, qui a porté Alpha Condé, au pavois de la nation en 2010.

Il a insisté pour dire que cet esprit fédérateur doit être le socle du combat qui doit être celui de tous les partis qui accompagnent le président sortant, le Pr Alpha Condé, vers un second mandat.

Mais, pour lui, cela ne peut se faire que si les partis alliés qu’ils sont, ont leur place dans le débat.

Lisez cet extrait, pris chez nos confrères de guineenews.org :

« Du haut de cette tribune, je suis obligé avant de m’engager aux côtés de cette illustre personne, de m’adresser aux militants de RPG tout en leur disant  que les militants du PTS sont à la disposition du RPG. Notre alliance est tout à fait naturelle. Je l’ai dit plusieurs fois, J’ai commencé à travailler avec le Pr. Alpha Condé et Hadja Nantou Chérif depuis très longtemps. Parce qu’ils ont été quelque part nos tuteurs à Paris. C’est vrai que les idées politiques se partagent difficilement, c’est vrai que la politique et la société se confondent parfois. C’est pourquoi aujourd’hui, les frontières idéologiques s’effacent au profit de la lutte politique et de l’émancipation culturelle. Maintenant il y a peu de frontières culturelles, de frontières idéologiques. C’est la sociologie et la culture qui gouvernent actuellement le monde. Il n’existe plus de blocs, ce sont des intérêts. Notre intérêt, c’est l’alliance que nous avons tissée avant la création du RPG et pendant le deuxième tour de l’élection présidentielle de 2010. J’ai été au premier rang de la création de l’Alliance Arc-en-ciel qui a fondé le plus gros mouvement politique de la Guinée. Ce mouvement malheureusement n’a pas vécu comme il le fallait. Cet esprit d’Arc-en-ciel aurait évité la chienlit à la Guinée, le désordre actuel. C’est à nous les politiques de faire revivre à partir de maintenant l’esprit du mouvement Arc-en-ciel qui donne à la Guinée au minimum  70 pour cent des votants. Nous en sommes conscients et nous ne pouvons pas faire autrement que de soulager ce peuple. Et la meilleure façon, c’est d’aller sans bavure, sans hésitation avec le RPG-Arc-en-ciel à la conquête du deuxième mandat. Nous sommes pour le deuxième mandat et nous allons soutenir le professeur Alpha Condé à tous les niveaux. Nous demandons tout simplement que les alliés aient leur place dans le débat, qu’ils participent effectivement à ce débat. L’ouverture est une obligation, le RPG, seul, ne pourra pas faire d’Alpha Condé le président de la République de Guinée, soyez en surs. C’est avec les alliances et le peuple Arc-en-ciel en 2010. C’est ce peuple qu’il faut réveiller pour que le professeur Alpha Condé soit encore réélu comme il faut. Nous sommes avec vous et nous serons avec vous  pour faire en sorte que le professeur accepte encore d’être le candidat du RPG-Arc-en-ciel et j’en suis sûr qu’il va l’accepter. »

Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top