Actualités

L’accord politique signé hier jeudi entre le pouvoir et les principaux partis de l’opposition guinéenne (UFDG et UFR), au palais du peuple, ne réjouit pas tout le monde.

syla_bahEn tout cs, dans les rangs de l’opposition républicaine, l’acte scellant l’entente au tour de la présidentielle d’octobre 2015 créé des remous. Pour Alpha Ibrahima Syla Bah, l’accord signé par ses paires ne reflète pas la position de l’ensemble de l’opposition républicaine.

Dans l’émission  »comprendre l’actualité » de Sabari FM, ce matin, le président du parti guinéen pour la renaissance et le progrès (PGRP) dénonce une attitude cavalière de la part des deux ténors de l’opposition.
A travers cette démarche, le député regrette que des partis qui ont combattu au compte de l’opposition républicaine soient mis à l’écart à la dernière minute. D’ailleurs, à entendre M. Bah, l’accord en question ne conduira qu’à  »la réélection d’Alpha  Condé », candidat à sa propre succession.
Très amère par rapport à cet état de fait, en attendant d’explications de la part de ses paires, Ibrahima Syla Bah considère que l’accord signé hier n’est pas synonyme d’avancée pour la qualification du processus électoral en cours.
Et dans les conditions actuelles, l’ancien allié d’Alpha Condé, devenu très critique contre ce dernier, Ibrahima Syla Bah, n’exclut pas de boycotter la présidentielle.
Thiernodjo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top