Actualités

Affaire Dadis Camara: Le parti au pouvoir ivoirien répond à Alpha Condé

DDD(3)Le retour empêché de Dadis Camara est en train de livrer ses secrets, si besoin il y en avait. Le fusible que constituait la Côte d’Ivoire est en train de sauter. Accusé dans l’affaire Dadis Camara, d’avoir violé les principes de libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO pour les ressortissants des pays membres de l’organisation, Abidjan ne veut plus être le bouc émissaire de la Guinée.

Pour rappel, en début de semaine, l’ancien chef de la junte en route pour Conakry, via Abidjan, s’est vu obligé de retourner à Ouagadougou après une escale à Accra, après que son vol ait été empêché d’atterrir dans la capitale Ivoirienne.

Interrogé sur la question en conférence de presse, le président Alpha Condé invoque des raisons de souveraineté qui motiveraient les autorités ivoiriennes. Oubliant que les faits concernent un ressortissant guinéen, pays dont il est le président de la République. Même si l’homme en question s’appelle Dadis…

Sans doute en réponse au président Alpha Condé, à la place du gouvernement Ivoirien apparemment trop occupé, c’est un membre du RDR (parti au pouvoir en Côte d’Ivoire)  interrogé par nos confrères de RFI, qui appelle « les autorités guinéennes à prendre leurs responsabilités » , expliquant que la décision prise par les responsables de l’aéroport ne peut pas être fortuite…

Une réponse diplomatique certes, mais assez claire pour dire que la Côte d’Ivoire, réputée pour son hospitalité, ne va pas accepter de voire son image ternie dans une affaire que ne la regarde pas.

Thiernodjo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top