Politique

Convention NGR-GECI: Alpha Condé vend la mèche!

ABEA l’annonce de la « convention commune » des partis nouvelle générations pour la République (NGR) et génération citoyenne (GECI), on se posait plusieurs questions. Parmi elles, qui de Abe Sylla ou de Fodé Mohamed Soumah va se désister pour l’autre? Ou encore, qu’est-ce qui se cache derrière ce duo de candidats malhereureux au premier tour de la présidentielle de 2010?

On en sait un peu plus sur cette double conventione prévue pour ce samedi 29 août au palais du peuple. En effet, deux jours avant ce rendez-vous qui devrait déterminer la position de ces formations politiques en vue du scrutin du 11 octobre, tout porte à croire qu’aucun des deux leaders ne se portera candidat à ce scrutin. Et mieux, pour ce qui est de la NGR de Abe Sylla, le choix porte sur le candidat sortant, Alpha Condé.

C’est le président de la République qui l’a annoncé hier en conférence de presse. Le candidat du RPG-Arc-En-Ciel parlait de l’accord politique que son pouvoir vient de signer avec les deux principaux partis de l’opposition, l’ufdg de Cellou Dalein Diallo et l’ufr de Sidya Touré, quand il a vendu la mèche. Alpha Condé est revenu sur le fait que ce cadre prévoit que l’opposition hérite des postes laissés vacants par deux commissaires décédés récemment à la commission électorale nationale indépendante (CENI). C’est dans la foulée que le président candidat laisse entendre que la NGR a décidé de le soutenir. Ce qui explique pourquoi la mouvance présidentielle se permet d’attribuer aux opposants la place qu’occupait Dr Ibrahima Diallo de la NGR à la CENI.

A partir de cette déclaration du président Condé, tout porte à croire que la GECI de Fodé Mohamed Soumah aussi va rejoindre le camp présidentiel. Surtout que Alpha Condé caresse le rêve de gagner au premier tour. Et pour y arriver, il aurait besoin de ratisser large. Y compris chez ses anciens adversaires que sont ces deux candidats malheureux au premier tour du scrutin de 2010, suite auquel Abe Sylla et Fodé Mohamed Soumah ont rejoint l’alliance Cellou Dalein Président, du candidat malheureux au deuxième tour remporté par Alpha Condé.

Et comme beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis, tout est encore possible. Pour rappel, Abe Sylla et Mohamed Soumah, ont pris leur distance avec le reste de l’opposition dont le chef de fil est le président de l’UFDG, leur ancien allié. Le premier, président de la NGR n’excluait plus d’entrer au gouvernement d’Alpha Condé. Un revirement qui a d’ailleurs causé le départ de son parti, Dr Faya Millimouno, son directeur de campagne en 2010, devenu après président du Bloc Libéral. Pendant ce temps, le seul représentant de la formation politique de Abe Sylla à l’assemblée nationale, David Camara, a rejoint la mouvance présidentielle.

Le second, Fodé Mohamed Soumah, n’a jamais digéré le fait que sa candidature à l’uninominal à Kaloum n’ait pas bénéficié du soutien de Cellou Dalein Diallo qui a plutôt soutenu le candidat de l’UFR, principal allié de l’UFDG à la présidentielle, Baidy Aribot candidat favori et vainqueur contre le camp présidentielle. Sans oublier les conditions dans lesquelles la GECI a obtenu une place pour son parti lors de la recomposition de la CENI avant les législatives de 2013. Une place qu’il a déjà perdue depuis que celui qu’il avait désigné comme commissaire au sein de l’institution électorale, a choisi de rompre d’avec son parti d’origine dont il avait menacé de poursuivre le président en justice.

Reste à savoir si ces nouvelles alliances contribueront à la victoire du candidat Alpha Condé, et surtout, une fois réélu, quelle est la part du gâteau que l’actuel locataire de Sékhoutouréa réservera à ses nouveaux alliés? Et aux yeux de l’opinion, c’est le plus important dans une alliance contre-nature où libéraux et socialistes s’associent.

Thiernodjo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top