Actualités

Accord du 20 Août : Le casus belli Ramatoulaye Bah !

1saramady TourLa mouvance présidentielle ne veut pas de l’ancienne ministre de l’industrie au sein de la CENI.

Elle l’a fait savoir ce week-end, au gré d’un courrier au ton poli mais ferme, adressé au ministre d’Etat de la justice, président du cadre de dialogue.

Pour la mouvance présidentielle, Dame Hadja Ramatoulaye Bah, épouse du président du PPRG, développerait ‘’un acharnement, voire une attitude de haine viscérale…’’ contre elle.

Ce qui à ses yeux, ne sied point à la mission qui devrait être la sienne au sein de la CENI, celle de commissaire nationale.

En conséquence, la mouvance dit demander à l’opposition de ‘’reconsidérer son choix’’. Celle-ci ne l’entend pas de cette oreille.

Le cas Ramatoulaye va-t-il faire voler tout en éclats ? Rien n’est moins sûr !

Voici le contenu de ce courrier tel que transmis à mosaiqueguinee.com, lisez !

REPUBLIQUE DE GUINEE

Travail- Justice- Solidarité

RASSEMBLEMENT DU PEUPLE DE GUINEE ARC-EN-CIEL

 

Conakry le 04 septembre 2015

 

A Monsieur le Ministre d’Etat,

Ministre de la Justice, Garde des Sceaux,

Président du Cadre de Dialogue

Objet : Opposition à la candidature d’un commissaire de la CENI

Monsieur le Ministre d’Etat,

En application de l’Accord Politique du 20 août 2015, l ’Opposition a proposé à la rencontre du 03 septembre 2015 au Palais du Peuple, Mesdames Hadja Saran KANDE de l’UFR et Ramatoulaye BAH du PGRP pour être Commissaires de la CENI.

Par la présente, la Majorité Présidentielle vous prie de noter qu’elle s’oppose au choix de Madame Ramatoulaye BAH.

En effet, il est notoirement connu que Madame BAH développe un acharnement, voire une attitude de haine viscérale à l’égard de la Majorité présidentielle. Toutes choses qui ne sont pas de nature à lui permettre d’exercer avec impartialité la haute mission de commissaire nationale ;

Il est à craindre, au delà de l’aspect déontologique, qu’un leader de Parti Politique ne trouve mieux que de désigner son épouse comme commissaire, que celle-ci ne pollue le climat de sérénité dont la CENI a besoin en cette période électorale.

Vous nous permettrez de rappeler que l’accord politique repose tant dans ses conclusions que dans son application sur le consensus. Il est donc important que le choix des postes de commissaires cédés par la Majorité à l’Opposition soit fondé sur des personnalités non conflictuelles et dont l’esprit républicain ne soit pas mis en doute.

En conséquence, nous vous vous serions gré de bien vouloir demander à l’Opposition de reconsidérer sa position quant au choix de l’intéressée et de veiller à ce que les valeurs républicaines et la recherche d’un climat politique apaisé guident toujours son action dans la désignation de ses représentants dans les Institutions de la République.

Dans cet espoir, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre d’Etat, en l’expression de notre considération distinguée.

 

Pour la Majorité Présidentielle

Le Secrétaire Permanent du RPG-Arc-En Ciel

Saramady TOURE

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top