Actualités

Justice: Huit militants des FPDD condamnés à deux mois d’emprisonnement assortis de sursis pour attroupement illégal

justiceUn juge du Tribunal de première Instance de Mafanco a condamné ce lundi huit personnes à deux d’emprisonnement assortis de sursis pour attroupement illégal le jour du retour raté du capitaine Moussa Dadiss Camara à Conakry.
L’audience de délibération n’a duré qu cinq petites. Tous vêtus du kaki de l’administration pénitentiaire et appelé à la barre par le juge audiencier, ces prevenus avant l’annonce de la décision, ont nié en bloc les faits articulés contre elles. Il s’agit de Bosco Bonomy, de Michel Dopavohui, de Bienvenu Kpogomou, de Kader Condé, D’André Désiré Lamah, de Henry Noel Soomou, d’Alexis Gonomou et de Norbert Haba.
L’un de leur conseil, maitre David Béavogui annonce dore et déja qu’il va relever appel de la décision rendue en première instance et parle de procès ridicule et de justice sélective. Cet avocat se dit surpris qu’on ait interpellé que les personnes a connotation forestière alors qu’il y avait ce jour une mobilisation pour accueillir le leader du PEDN.
Les personnes reconnues coupables du délit d’attroupement illégal, disent avoir été brutalisées, séquestrées et dépouillées de tous leurs biens lors de leur interpellation par les agents de la police et de la gendarmerie.
Il faut rappeler que ces personnes condamnées pour la plupart, ont été assimilées à des militants des FPDD, le parti de Moussa Dadis Camara, empêché de rentrer en Guinée le 26 Aout dernier.

Bah Sékou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top