Actualités

 L’Allemagne, «Eldorado des migrants»?

MMM(1)Les réfugiés ne cessent d’affluer outre-Rhin, comme en atteste ce chiffre : 13 000. Il s’agit du nombre de personnes qui étaient attendues dans la gare de Munich pour cette seule journée du samedi 12 septembre. Des réfugiés, qui à Munich, sont encadrés par une petite armée de bénévoles dès leur arrivée.

C’est dans la gare centrale, juste à côté d’un ancien centre de voyageurs, une salle qui donne sur les quais, qu’a été installé le centre de premier accueil. Les réfugiés qui descendent des trains y reçoivent à manger et à boire, avant de recevoir un bref examen médical, et être ensuite conduits en bus, dans les hébergements d’urgence.

Actuellement, la situation est calme, mais comme le disent les gens qui travaillent ici, et qui sont là pour attendre les réfugiés, c’est le calme avant la tempête. Jusqu’à 16h, 7219 réfugiés sont passés par la gare de Munich, et le gouvernement bavarois estime que jusqu’à minuit, au moins 3000 autres pourraient suivre.

4 000 citoyens volontaires

Depuis vendredi soir, la ville de Munich mobilise toutes ses ressources pour garantir que ce soir encore, personne ne soit obligé de dormir dehors. Dans ce dispositif d’urgence, un rôle primordial revient bien évidemment aux bénévoles.

Leur porte-parole, Colin Turner, affirme qu’ils sont désormais 4 000 citoyens volontaires pour intervenir à chaque instant, suivant les besoins. Les bénévoles se sont d’ailleurs entendus avec la ville. Dès que les autorités municipales font appel aux volontaires, ceux-ci s’engagent à répondre présents dans l’heure qui suit.

Mais si la population munichoise n’a rien perdu de son élan de solidarité, il n’en va pas de même pour les autres länder. Seule la Rhénanie du Nord-Westphalie a accepté encore aujourd’hui deux trains spéciaux en provenance de Munich.

RFI

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top