Actualités

Grand Prix “kibanyi” 2015 sur l’hippodrome de “Sèkhoutouréya” (Humour et satire)

dessin-humour

LA COURSE électorale DE TOUS ENJEUX ET DANGERS…

Sur la grille de départ, 8 partants sur un parcours d’un mois, jonché de pièges et d’obstacles de tous genres. Ce grand challenge oppose un super favori déjà confortablement installé dans le Kibanyi en jeu contre un challenger coriace qui y tiens toujours, talonnés qu’ils sont par 2 outsiders tenaces, 3 secondes chances imprévisibles et un (e) tocard. Des paris ouverts pour une course jouée d’avance pour les uns, indécise pour les autres mais dont les résultats s’annoncent, quoi qu’il en soit, « explosifs » pour le public « parieur-votant », très inquiet de son dénouement.

On retient le souffle ! On vous présente les “candidats” des grandes écuries qui ont dû débourser chacune, la bagatelle de 800.000.000 de gombos pour avoir le droit d’aligner leur poulain sur la ligne de départ. Mais bien avant, les vétérinaires assermentés de Bingo-dougou avaient juré sur le palpitant « que les chevaux annoncés » étaient « tous aptes à concourir » : les dents au complet, les sabots intacts et bien ferrés, les œillères bien accrochés, les montures bien scellées et pititi et patata… N’noun galanyi !  Le grand prix Kibanyi 2015, c’est une course à part. Un challenge-cocktail qui mélange toutes les disciplines hippiques allant de l’atteler au trot en passant par l’obstacle des haies jusqu’au au galop final…

Une course de tous les pièges dont chaque écurie politique de la très-très-démocratique Bingo-dougou a une grille de lecture particulière des règles d’un jeu électoral alambiquées nées des séries d’accords controversées signés à l’issue de rounds interminable d’un vrai  dialogue de sourds et de dupes. A Bingo-dougou la proprette, la formule est connue: » les accords signés n’engagent que ceux qui y croient.

Et qui plus est, chaque point d’accord a une double lecture possible pour le sempiternel désaccord. Le Grand Prix Kibanyi 2015 a un tracé éprouvant et dantesque pour les concurrents. Les chevaux partiront au petit trot sur les pistes argileuses de la savane boisée guinéenne, avant qu’ils n’affrontent les obstacles des contre forts du Foutah-djallon, franchissent les haies vives de la forêt dense et n’abordent en fin, la pente douce du littoral de la basse côte guinéenne, au compte du galop final d’un sprint époustou-flant devant finir à l’hippodrome de Sékhoutouréya, le 11 octobre 2015. Les chevaux en partance sont dans le paddock depuis le verdict de la cour constitution-nelle…grand sprinter, stayer attitré, crack, gros outsiders ou tocards, on affûte les armes et on aiguise les stratégies… un coup K.O si ce n’est le chaos! L’alternan-ce ou rien ! Changer le changement ou singer le singement, « On est fatigué », tout y passe dans le vocabulaire électoral fleuri de ce grand prix Kibanyi de tous les enjeux et dangers.

Couloir n°1, Körö Alfa 1er : Crack de la course, sprinter hors-norme avec une grosse côte de ½.

Candidat de l’écurie RPG arc en ciel, le Poulain Koro 1er, le crack du Hamana est, de l’avis des bookmakers, le super favori de cette course. Persévérant et tenace, ce cheval resté dans l’ombre, depuis plus de 40 ans de combat avait réussi au prix d’une remontée mémorable et incroyable à coiffer au poteau son challenger Celoup-malin lors de la course hippique et épique des pestilentielles de 2010 en Guinée.

Aguerri aux grandes joutes, disposant de l’appui logistique de l’hippodrome, du concours des médias publics, de la bienveillance des juges et commissaires aux courses et adossé à la grande écurie regroupant une frange importante de partis, de cadres transhumants politiques ainsi que de mouvements de soutien gorges de tous genres, Koro 1er qui partira sur la corde une (1) est une valeur sûre sur laquelle mise beaucoup de parieurs. En avance sur ces challengers bridés, il a déjà fait le tour des pistes (en parcourant le pays profond). Un véritable galop d’essaie afin de repérer les pièges et obstacles pour s’assurer de la victoire « au finish ». Le vent en poupe, Körö 1er veut plier la course, dès les 100 m… comme le stipule son slogan “Un coup K.O” (au 1er tour). Il sera drivé par le tonitruant Cas-Sory faux-fana, son directeur de champagne! Ça va mousser !

Couloir n°2, Celou-Malin Diallo de l’UFDG: C’est la Jument « stayer » au Dossard 2, spécialiste des longues distances, très affutée, au top de sa forme. C’est le challenger le plus coriaces de la course avec une côte de ½ chez les turfistes. Kötö Celoup porte les couleurs vert et blanc de l’écurie UFDG. Lors de la course haletante des pestilentielles de 2010, il avait gagné les étapes du trot et du galop (du 1er tour) avec beaucoup de marge avant de s’essouffler sur la ligne droite du second tour, coiffé d’un poil seulement par Körö 1er qui avait terminé en boulet sur les 100 derniers mètres menant à sekhoutoureya. Une défaite au goût amer que la Jument Celoup-malin et son écurie ont eu du mal à comprendre, accepter et surtout à digérer accusant d’impartialité les commissaires aux courses, les soupçonnant d’avoir pipé les dés et manipuler les résultats. Motivé et revanchard, le candidat de l’écurie UFDG qui a l’expérience de ce parcours truffé d’obstacles sait, désormais où mettre les sabots pour éviter les pièges de la chute. Dans une course transparente et ayant la plénitude de ses moyens, le dossard 2, s’il ne mélange pas les pédales, est capable du meilleur…Méfiance et confiance, il n’a pas dit son dernier mot. Il faudra compter sur la fougue de son Jockey, le Faux dé Oussou!

Couloir n°3, SidyaDounké de l’UFR: Pouliche robuste et teigneuse pour une côte de ¼.

C’est le cheval « tout terrain » toujours annoncé mais jamais gagnant. Le Sidya Dounké de l’écurie UFR est un « flyer » dans le jargon turfiste, cheval endurant capable de courir de longues distances qui pourrait surprendre.

Il était du tiercé gagnant au 1er tour du grand Prix Kibanyi-Guinée en 2010. N’eut été les parcours boueux et glissants en Haute Guinée, les pistes escarpées des hauts plateaux du Foutah-djallon ou les haies vives de la Forêt, la pouliche Sidya Dounké de l’UFR aurait pu être seconde dans le sprint du second tour de la pestilentielle de 2010. Il semblerait qu’en changeant d’allure au trot, il a été disqualifié et rétrogradé au 3ème rang par les commissaires de course de la CENI. Une décision qui avait alors suscité le courroux de ses partisans les amenant à secouer l’arène et à braver le grand Samö de l’époque, le Général ElTigre Konaté. Bien préparée par son écurie (remontée comme une pendule), sereine et optimiste comme jamais dans le passé, la Pouliche de l’UFR, si elle ne trébuche pas, est une sérieuse prétendante à la première place de ce grand prix. Son écurie et ses fans jurent de créer la surprise à l’hippodrome de Sèkhoutoureya.

Couloir n°4, l’outsider Coup-raté du PEDN: Solide poulain de belle allure, gabarit impression-nant affuté pour les courses d’endurance. Il partira dans le couloir 4, monté par le jockey François Bourouno plein d’adresse avec une côte de 2/8. Très motivé, le Coup-raté part handicapé par sa longue absence du terrain hippi-que qu’il a quitté depuis 2013, au sortir des legis-hâtives guinéen-nes. Sorti déçu de cette course,  il s’est volontairement éloigné des paddocks et des pistes politico-hippiques du pays. Il revient en 2015, le moral gonflé à bloc, décidé à déjouer les pronostics en sa défaveur. Pour les connaisseurs, ce poulain  »tribun » a une belle carte à jouer sur le parcours de la savane où il pourrait gêner particulière-ment  le super favori, Körö 1er  au dossard1. Même s’il reste sur échec cuisant en 2010 et 2013, il dispose de beaucoup d’atouts faces à ses rivaux. Un joli coup de Poker pour les turfistes. Attention gros outsider ce Coup raté. Sera-t-il du tiercé ou du quinté gagnant, wait and see !

Couloir n°5, le Colis de papa: Cheval fougueux et spontané. Un hongre tenace au caractère trempé qui défend les couleurs du GRUP à l’image des pestilentielles de 2010. Le hongre Colis de papa a longtemps côtoyé les chevaux de la grande écurie RPG-Arc-en-ciel avant de décider de s’aligner dans cette course sous l’étendard du GRUP au grand dam des coaches de la mouvance hippique de Guinée. Son écurie connait bien les atouts et faiblesses des autres concurrents et plus particulière-ment,  le Crack, Koro 1er  favori annoncé, qu’il risque de faire trébucher,lorsqu’il faudra franchir les haies vives et compliquées de la forêtdense de Guinée…terrain qu’il maitrise a merveille! Baroudeur, combatif il risque de perturber les foulées. Avec une côte de 1/6 le Colis du GRUP figure dans la catégorie des secondes chances.

Couloir n°6, FoyaMolo-molo, le Puncheur du Bloc libéré (BL). Jeune poulain aux dents longues, il a de l’énergie à revendre et un souffle pour relever le défi dans cette grande épreuve. C’est la grosse côte: 6/8. Sacré trouble fête, c’est le novice de la course, le cheval inédit qui épouse toutes les caractéristiques du parfait tocard : Palmarès vierge, première grande course électorale, petite écurie derrière-lui, peu de connaissance pratiques des pistes et pièges mais disposant en retour de grands atouts (sa jeunesse, son audace et sa fougue). Il pourrait surprendre dans son fief, son terrain de prédilection : les pistes de la Foret. Il n’a rien à perdre mais tout à gagner ce tocard de FoyaMolo-molo du Bloc Libéré qui partira du couloir 6. Attention, Méfiance!

Couloir n°7, la pouliche novi-ce, frêle et insondable Marie Mado-Madada du PEG. Inconnu du public parieur-votant de Guinée, cette Pouliche est la surprise des bookmakers. Trop juste, peu habituée aux grandes joutes, Mado Madada devra se contenter du strapontin ou des accessits. Peu de chance de tenir dans ce marigot à caïmans. Elle risque de s’essouffler dès le premier virage ou le premier obstacle de ce grand prix Kibanyi. Côte 8/1. La figuration, juste pour  »genrer » la course trop  »masculin » du gout des observateurs.

Couloir n°8 en fin, la seconde chance « Jean-le-lions » Faragué de l’UGDD. Cheval cabré et bien élancé, belle allure et plein de promesse mais hélas, handicapé par l’inexpérience. Face aux redoutables sprinters, aux solides cracks et autres juments et pouliches endurant en compétition, il aura du mal à tenir le rythme et à maitriser le parcours semé d’embuches. C’est un galop d’essai pour les prochains critériums. Chance minimes faces aux ogres ! Côte 8/2.

Voila les compétiteurs et leurs chances dans une course que beaucoup de parieurs annoncent déjà gagné avant même le top départ, tellement le favori Körö 1er maitrise le terrain et tire les ficelles du jeu.

Le Non Partant de ce lot est sans doute le driver Moussa Moïse Le Dadis bloqué sur son âne de course à Ouaga-doudou, impossi-ble de rejoindre le paddock à Conakry pour se faire enregistrer et prendre le départ à temps. Ce gros outsider et son écurie FPDD ont tout fait pour rallier Conakry en vain, en dépit de la clameur de ses fans. Pour les bookmakers ce poulain explosif, doté d’un départ-canon était capable s’il était en lice de tirer son épingle du jeu… Ce sera, l’absent le plus présent de ce Grand Prix Kibanyi Guinée 2015.

 

Joe Barry Beck

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top