Actualités

Inauguration du centre national des Opérations d’Urgence en Guinée : Voici ce qu’a dit à l’occasion l’ambassadeur des USA (Allocution)

AmbMark Laskaris500Une des nombreuses leçons de l’épidémie d’Ebola en Guinée est qu’Albert Camus était visionnaire quand il écrivait que « la seule façon de lutter contre la peste, c’est l’honnêteté. »

Ensemble, nous avons combattu Ebola pendant 18 mois, de Lola à Boké et de Benty à Kouremali … nous avons utilisé les outils de l’Etat guinéen et de la communauté internationale; nous avons utilisé la société civile et les volontaires; et nous avons utilisé les imams, les prêtres, les sages, et les patriarches. Nous avons exploité la sagesse des anciens et l’énergie de la jeunesse.

Nous avons dépensé beaucoup d’argent et beaucoup de temps, et je crois que nous sommes en train de réussir. Cette épidémie n’est pas terminée et nous devons rester vigilants, mais le travail combiné des Guinéens et leurs partenaires étrangers nous a amenés plus près de zéro cas qu’à n’importe quel autre moment depuis avril dernier.

Soyons clairs … l’argent étranger, l’expertise étrangère a aidé, mais ce qui a fait la différence c’est la décence du peuple guinéen. Dans chaque centre de santé, dans chaque village, dans chaque mosquée et église, et dans chaque famille, les Guinéens se sont réunis pour lutter contre la maladie et la peur qu’elle a provoquée.

Ils soignaient les malades et les mourants, ils enterraient les morts de façon sécurisée dans le respect de leurs traditions religieuses et coutumières, ils ont suivi les contacts avec compassion, et ils ont accueilli les survivants de retour dans leurs communautés, leurs domiciles et leurs familles. Nous avons eu quelques périodes d’inquiétude et de peur et la violence que cela peut provoquer, mais ce sont d’innombrables actes de décence qui ont caractérisé la Guinée et son peuple.

Il est important que nous restions concentrés sur l’atteinte de zéro grâce à des soins cliniques, la recherche des contacts et l’inhumation sécurisée; il peut y avoir des cas supplémentaires dans les semaines et mois à venir, et nous ne pouvons pas nous permettre de baisser la garde.

En même temps, cependant, nous devons maintenant nous tourner vers l’objectif à long terme d’aider la Guinée à détecter et prévenir de futures éruptions de maladies infectieuses. Pour cela, nous sommes honorés de faire don du Centre National des Opérations d’Urgence.

Grace au travail acharné de plusieurs de nos partenaires au sein du Gouvernement de Guinée, de la Coordination Nationale pour la Lutte contre le Virus Ebola, du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, de la Fondation CDC, et eHealth Africa, et les dons généreux de la part des partenaires de la Fondation CDC, tels que le Programme Ebola de Paul G. Allen, nous avons maintenant une installation permanente.

En plus de nous aider à gagner la lutte contre le virus Ebola, ce nouveau Centre National des Opérations d’Urgence a le potentiel d’aider à fournir une meilleure communication et coordination pour répondre aux futures urgences de santé publique.

Quand je décris la Guinée à mes amis et famille aux États-Unis, je dis qu’elle a un Etat faible, mais une société forte. Une grande partie de notre travail pour lutter contre le virus Ebola a été faite par nécessité sur une base ad hoc; notre seul objectif était de contenir l’épidémie et en finir dans les trois pays touchés.

Cependant, nous devons tous tourner notre attention de la riposte d’urgence vers l’aide pour reconstruire la capacité de l’Etat guinéen à dispenser des soins de santé à ses citoyens. Ebola a dominé notre attention, mais le paludisme, la diarrhée, la méningite et d’autres maladies mortelles n’ont pas pris de vacances.

Aujourd’hui, nous commençons le processus d’aider la Guinée à détecter et prévenir les maladies infectieuses, ce qui fait partie d’un effort plus large pour aider à améliorer la qualité des soins de santé dans ce pays.

Service communication

Ambassade des USA en Guinée

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top