Culture

Crise au sein du COMIGUI : Le différend aplani par le ministère de la culture

comiC’est le retour de la sérénité au sein de la maison COMIGUI. Un conflit latent de plusieurs mois, était sur le point d’exploser quand les autorités du ministère, ont dû jouer les sapeurs-pompiers, pour éviter que cette maison brûle.

Le comité miss Guinée était le théâtre d’oppositions farouches entre ses membres. Le groupe dirigé par NFaly Fofana Alias St Kofi 1er, accusait le second qui a pour leader dame Johanna Barry, de gestion opaque, de partialité et de bien d’autres attitudes déshonorant le monde de la beauté guinéenne.

Des accusations réfutées systématiquement par l’autre camp. Qui dénonçait plutôt le non respect de l’autorité de la présidente par le groupe de St Kofi.

Pour la cuvée 2015 du concours d’élection de la plus belle guinéenne, la ville de Conakry commençait à être inondée de banderoles illustrant ces dissensions internes.

Le département de la culture déplorant cette situation, a convoqué les protagonistes pour une résolution extrajudiciaire de la crise. Après d’intenses échanges, des dispositions suivantes ont été prises :

-un collectif de cinq personnes, a été instruit de suivre l’exécution parfaite du protocole qui régit le fonctionnement de l’organe ;

-Le Groupe St Kofi, a été sommé de retirer ses banderoles des artères de Conakry ;

-Il a été demandé aux membres du COMIGUI, de s’unir pour préserver l’image du patrimoine national qu’incarne la miss Guinée.

Des propositions qui ont été acceptées de toutes les parties.

La sérénité revenue, rendez-vous le 26 septembre 2015 à partir de 22H, au GHI Novotel, pour l’étape de Conakry, puis les autres régions suivront, pour élire la 8ème reine de la beauté guinéenne.

Moussa Daraba Kaba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top