Actualités

Siguiri : Le RPG-ARC-EN-CIEL frappé dans son orgueil de popularité par l’UFR de Sidya Touré

IMG_1372Personne ne s’attendait à une mobilisation aussi grandiose par les jeunes de Siguiri,une ville pourtant considérée comme la capitale du parti au pouvoir, comme une forteresse imprenable.

Toguinfing, un village historique qui est d’ailleurs connu comme l’origine des « Sylla », où les gens viennent à la quête des bénédictions, a été la première escale du président de l’UFR, accompagné d’une forte délégation, et des cadres des partis alliés.

Sur place, après avoir échangé avec les sages et la population sur la situation actuelle du pays, et récolté des bénédictions, le cortège de la délégation de l’UFR s’est dirigé vers le centre-ville.

Après deux heures de tour dans la ville où la population était massivement mobilisée le long des artères pour acclamer le président Sidya Touré,ce dernier a été reçu par les sages à la case historique « Bolom ».

De là, le président Sidya est allé tenir un meeting géant au stade Nanko, où les jeunes et les femmes étaient fortement mobilisés.

Dans le foulée, une femme se confie à notre reporter en ces termes « je suis satisfaite de voir mon président, devant Dieu, je dis que je ne l’ai pas aimé par passion mais par la preuve qu’il nous a donnée en 1996, j’étais encore étudiante… ».

Parlant de la mobilisation, elle dira qu’elle n’est pas du tout surprise de voir les jeunes massivement mobilisés, car Siguiri n’est plus comme avant dira-t-elle, en s’empressant de rajouter : « d’ailleurs, c’est parce que pour nous, on a pas fermé le marché ni les écoles encore moins les mines d’or pour obliger la population à sortir, donc tous ceux qui sont ici, sont venus de leur propre gré, vous-même vous avez constaté que les magasins sont ouverts, partout les marchés ne sont pas fermés et on n’a fait appel à aucun village environnant, donc je suis fière des militants de l’UFR à Siguiri », conclura-t-elle.

Dans son discours, le président Sidya Touré a monté en épingle, devant des jeunes, les faiblesses de la gouvernance actuelle marquée dira-t-il par la corruption, le non emplois des jeunes diplômés, avant de demander aux jeunes de voter massivement le 11 octobre pour la DABA, s’ils veulent un changement réel dans ce pays.

A noter que les services de sécurité de la gendarmerie et de CMIS, étaient fortement présents du début jusqu’à la fin de la cérémonie.

Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Bangoura

    22 septembre 2015 at 13 h 35 min

    Moussa Tatakourou Diawara est en train de faire le griotisme á la place d’un vrai journaliste professionnel.Les memes mensonges se sont propagés sur le net soi-disant que toutes les populations de la guinée forestière soutiennent Sidya Toure.De toutes les façons,c’est le vote des guinéens en faveur d’un leader qui compte et non l’accueil.Vous devez savoir qu’en guinée,les gens peuvent sortir pour accueillir un leader mais cela ne veut pas forcément dire qu’ils voteront pour lui mais les journalistes guinéens font de l’amalgame entre l’accueil et le vote or c’est le vote qui compte et non ces accueils chaleureux

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top