Actualités

Plusieurs centaines de morts dans un mouvement de foule à La Mecque

rfiLa gigantesque bousculade s’est produite ce jeudi matin, sur le site de Mina, un village de toile érigé pour accueillir les pèlerins. Les premiers bilans délivrés par les autorités saoudiennes faisaient état d’au moins 100 morts, mais ont très vite été revus à la hausse. Un dernier bilan fait état de 717 morts et 805 blessés.

La Défense civile a déployé plusieurs équipes de secours sur le terrain et mis en place des «routes alternatives » pour écarter le flot de pèlerins. Plus de 220 ambulabnces et 4 000 secouristes ont été déployés sur place.Un ministre saoudien accuse les pèlerins de manque de discipline

Peu d’information ont pour l’instant été fournie sur les circonstances de ce drame. Le site de Mina avait fait l’objet de nombreux travaux, notamment de sécurisation. Selon un responsable de la sécurité saoudienne, cité par l’Agence France-Presse, la bousculade est intervenue au moment où les pélerins pratiquaient le rituel de la lapidation de Satan, lors duquel des cailloux sont jetés sur des stèles le représentant. « Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d’accident », a déclaré à la télévision publique saoudienne Khaled al-Falih, ministre saoudien de la Santé.

L’Iran pointe la responsabilité saoudienne

L’Iran, dont au moins 43 ressortissants figurent parmi les victimes, a pointé la responsabilité des services de sécurité saoudiens. « L’incident d’aujourd’hui est le résultat d’une mauvaise gestion et d’un manque de sérieux concernant la sécurité des pèlerins. Il n’y a pas d’autre explication. Les responsables saoudiens doivent être tenus responsables », a déclaré Saïd Ohadi, chef de l’organisation iranienne du pèlerinage.

Des drames récurrents

Le 11 septembre dernier, l’effondrement d’une grue sur le site de la Grande Mosquée de La Mecque avait déjà provoqué la mort de 111 personnes et plus de 400 blessés. L’accident avait entraîné une vive émotion et poussé les autorités saoudiennes à prendre des sanctions très dures à l’encontre du groupe Ben Laden, qui était maître d’oeuvre des travaux.

Selon les bilans, très évolutifs, la bousculade de ce jeudi est l’une des plus meurtrières à La Mecque depuis celle qui avait endeuillé le pèlerinage en 1990, lors de laquelle 1 426 personnes avaient été tuées, sur le site de Mina, déjà. Plus récemment, en 2006, 364 pèlerins avaient été tués dans un mouvement de foule à La Mecque, où ce type de drame est malheureusement récurrent. (270 morts en 1994, 118 morts en 1998, 251 morts en 2004).

Avec AFP et Reuters.

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top