Actualités

Présidentielle guinéenne : Le CODE va déployer 1000 superviseurs triés sur le volet, pour l’observation du scrutin

DANSAEn prélude à la présidentielle fixée au 11 octobre, en Guinée, le consortium pour l’observation domestique des élections en guinée, CODE en sigle, à travers son comité de pilotage s’active à grand pas pour déployer des superviseurs dans le cadre de l’observation électorale.

Hier jeudi 01 Octobre, dans la salle olympique du stade du 28 septembre, ici à Conakry, le CODE a procédé au lancement d’un programme de formation en faveur de ces superviseurs sélectionnés au trébuchet.

Censés être des témoins oculaires du processus électoral, ces superviseurs au nombre de 1000 (mille), venus des différentes préfectures et communes de la guinée, suivront deux jour de formation.

Au terme de cette formation, ils seront suffisamment outillés pour exécuter le plus correctement du monde, la mission qui est leur est dévolue, celle de veiller en toute impartialité et en toute objectivité, de bout en bout, au bon déroulement des opérations électorales dans le cadre du scrutin du dimanche 11 octobre.

A la cérémonie de lancement de cette formation, d’entrée de jeu, il reviendra au chargé de programme de bonne gouvernance du PNUD, de planter le décor.

Pour Cherif Latif Haidara, les observateur auront une mission délicate sur le terrain avant de définir le concept observation en ces termes : « les observateurs que vous êtes , devez faire de l’observation et l’observation c’est la collecte délibérée des renseignements concernant un processus électoral et la formulation de jugement éclairé et la conduite de ce processus à partir de renseignements rassemblés par des personnes n’étant en soi autorisées à intervenir dans le processus et dont l’engagement ne doit pas nuire aux responsabilités premières en matière d’observation…».

Par ailleurs, il a déploré le comportement de certains observateurs dans les années précédentes : « en 2010 c’était une déception que de voir des observateurs se substituer aux partis en voulant donner même des leçons de morale aux membre des bureaux de vote » a regretté M Haidara.

La crédibilité des rapports vient de la crédibilité des acteurs que sont les superviseurs, a-t-il conclu.

Pour sa part, le directeur pays du NDI qui est d’ailleurs le bailleur financier du projet, estime que chaque guinéen a sa partition à jouer pour la réussite des élections en guinée : « chaque guinéen doit sentir le devoir d’être un acteur qui ne compte pas son temps pour que la démocratie soit une réalité » dira M. Rafael Wattara.

Pour lui cette initiative est née des tiraillements qu’il y avait autour de la qualification des élections d’où son importance et son intérêt.

Le directeur de formation et accréditation de la CENI président d’honneur des activités, a tout d’abord remercié l’initiative qui s’inscrit en droite ligne des aspirations de son institution qui a charge d’organiser les élections en guinée « la CENI accorde une importance capitale à l’observation électorale qui est un facteur de crédibilisation du processus électoral ».

Il poursuit en ces termes : « l’observateur est chargé de voir tout ce qui se passe dans le bureau est de rendre compte fidèlement à qui de droit dans les rapports » dira en substance M Jack Bonemy, avant de déclarer ouverts les travaux de l’atelier de formation des observateurs du CODE

A noter que cette activité a été rehaussée de la présence de Dr dansa kourouma, président du CNOCSG et du CODE, qui a sans relâche réitéré l’engagement de la société civile a veiller au bon déroulement du processus électoral en cours en Guinée.

Alassane Fofana

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: Présidentielle guinéenne : Le CODE va déployer 1000 superviseurs triés sur le volet, pour l’observation du scrutin | Guinee-news.org

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top