Actualités

Election présidentielle: La formation d’agents de bureaux vote reportée sur fond de suspicion

image bureau voteL’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 11 octobre n’en finit pas avec de ses insuffisances. En plus des difficultés liée à la distribution laborieuse des cartes d’électeurs, celle concernant les  doublons, les bureaux de votes trop loin des électeurs, c’est le lancement de la formation des agents des bureaux de votes qui a échoué ce mardi.

La mise à niveau de ces messieurs et dames chargés de piloter l’opération du vote le jour du scrutin devait démarrer ce mardi, sous les auspices des démembrements de la commission électorales nationales indépendante (CENI). Mais comme c’est souvent le cas avec la CENI et ses représentations locales, cette étape pourtant déterminante ne commencera pas ce jour à Conakry.
Selon nos informations, dans la commune de Ratoma, la formation qui devait commencer hier mardi à l’Université G L Conté de Sonfonia a été reportée. Au meilleur des cas, elle commencera ce mercredi, pour quatre jours, contre six initialement prévus.
A la base de cet autre rendez vous maqué, une affaire de sous. En effet, les formateurs n’étant pas informés des conditions dans lesquelles ils doivent travailler, ont décidé d’attendre d’être suffisamment situés, notamment sur les primes, le nombre de jours… La ceci de Ratoma, responsable de cette activité dans la circonscription électorale sus-mentionnée n’a voulu donner aucune information demandée par les formateurs.
La confusion ayant atteint son comble, la tension sur fond de suspicion, entre formateurs, bénéficiaires, membres et responsables de la CECI n’était pas de nature à favoriser le début d’exécution de cette tâche pourtant cruciale.
Interpellés au plus haut niveau sur la question, la CENI aurai juste rejeté sa responsabilité sur le PNUD en charge du financement de ladite formation.
Par ailleurs, la même source nous confie que la situation vécue à Ratoma était la-même ce mardi dans la plus part des autres communes de Conakry, si ce n’est toutes. Pour la même suspicion créée au tour des primes des formateurs qui redoutent une volonté de détournement derrière.

Contacté pour une vérification de cette information, le trésorier de la CECI de Ratoma dont le nom a été cité par notre source n’a pas voulu donner sa version des faits au téléphone…

Nous y reviendrons

Thiernodjo

656 397 352

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: Election présidentielle: La formation d’agents de bureaux vote reportée sur fond de suspicion | Guinee-news.org

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top