Actualités

L’Afrique et les processus de transition : Le général Sékouba Konaté, héros ou martyr ? (Par Tibou Kamara)

1g konatNul n’est prophète chez soi, a-t-on coutume de rappeler. Le général Sékouba Konaté dont le mérite apparaît plus encore dans les chroniques des transitions africaines d’avoir conduit celle de la Guinée sans heurts ni malheurs, comme ceux qui endeuillent aujourd’hui beaucoup de pays confrontés au difficile passage à la démocratie, semble oublié aujourd’hui de tous. Parce que l’oubli est dans les mémoires de tous les hommes détournés de l’histoire, de leur histoire, par les fausses promesses de l’avenir et les tentations infinies du Présent. Dans cette vie de passagers nombreux, il n’y a que le voyage présent qui compte dans un temps toujours limité aux moments de gloire et de puissance de chacun et de tous.

A la veille de l’élection présidentielle, l’ombre tutélaire de l’homme, malgré tout, plane sur la Guinée encore à la croisée des chemins, parce que s’il n’ avait pas été là en 2010 au moment où son pays était en proie à l’instabilité et au chaos, il n’y aurait pas eu 2015, ni la démocratie tant bien que mal en marche aujourd’hui. Bref, il a été un ‘’ passeur’’ ,comme d’autres de savoir , de liberté et de démocratie pour la Guinée qui en avait tant besoin et son mandat si bref et possiblement controversé aura été l’année zéro du printemps démocratique guinéen. Aux Etats-Unis où il poursuit sa convalescence après un malheureux accident, loin des yeux et peut-être des cœurs aussi , parce qu’en Guinée plus qu’ailleurs les absents ont toujours tort, seuls comptent les puissants du jour, il revoit sans doute ce pays où il y a à peine cinq ans il était courtisé et sollicité par tout le monde. C’était ce temps où il était considéré comme un héros national par ses amis qui lui ont fait tous allégeance et se sont mobilisés pour sa cause, par ses adversaires d’aujourd’hui comme par hasard critiques et hostiles depuis qu’il ne décide plus de rien et ils ne peuvent plus rien attendre de lui . Même si personne ne peut prévoir l’avenir et percer le mystère du temps et du destin singulier des hommes. C’est vrai que le Général Sékouba Konaté est de nature solitaire et n’est pas un homme qui pourrait souffrir d’avoir perdu le pouvoir et ses honneurs, mais il ne mérite pas moins la sympathie de ses compatriotes qu’il aime tant encore et la reconnaissance d’une nation pour laquelle il a fait la guerre, à laquelle il a apporté la paix et ouvert l’horizon prometteur de la démocratie. Si cet effort et son engagement patriotique n’avaient pas été mesurés à leur juste valeur, avec les complications nombreuses et périlleuses dans les processus de transition notamment au Burkina et en Centrafrique logés à une meilleure enseigne que la Guinée au moment où Sékouba héritait d’elle , l’œuvre du général est davantage mise en relief et en valeur. Et beaucoup de ceux qui voudraient encore lui jeter la pierre ou minimiser son œuvre ou encore le banaliser devraient se raviser et apprendre des expériences douloureuses des autres pleines d’enseignements : ce n’est pas facile de renoncer au pouvoir ou de conduire un pays surtout pendant la transition lorsque l’Etat est affaibli et la légitimité est perdue dans le pays et les attentes sont aussi grandes. Sékouba Konaté l’a réussi et fut célébré comme un héros par un peuple qui savait lui devoir. Il lui faudra désormais apprendre à vivre en martyr d’un peuple qui est plus préoccupé par où il va que d’où il vient. Qui mieux que le soldat sait que les héros sont les martyrs dont on se souvient parfois tard et les martyrs des héros morts ou oubliés des hommes , mais que le temps toujours généreux finit par réhabiliter. Le meilleur est à venir mon général. Prompt rétablissement !

Tibou Kamara

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Alfa

    7 octobre 2015 at 13 h 42 min

    Tibou, fais nous le plaisir d’ignorer ce general d’operette qui a floué la democratie en guinée.
    Esperes que celui á qui, il a cédé le pouvoir par amour pour sa tribue se souviendra de lui.
    Arrêttez de prendre les guineens pour des idiots. Ce type ne merite que la prison et crois moi ca ne va pas tarder pour vu qu’on laisse l’autre idiot de Dadis rentrer. Beaucoups de surprises vous attendent.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top