Actualités

Présidentielle guinéenne : La HAC, sans le moindre sou, incapable de confectionner des badges et laisser-passer pour les journalistes

martine-condeA seulement quatre petits jours de la tenue d’une présidentielle dans leur pays, les journalistes guinéens et autres confrères venus d’ailleurs pour couvrir celle-ci, ne savent pas s’ils seront munis de badges ou s’ils pourront se procurer de laisser-passer, pour pouvoir circuler et faire leur travail le jour du scrutin.

En dépit de toutes les sollicitations, la HAC, la Haute autorité de la communication, est incapable de leur confectionner ces documents devant leur permettre d’être opérationnels le jour du scrutin, sans être confondus à tous.

La raison, cette institution, certes elle n’est pas la seule dans le cas de figure, depuis son installation, est sans le moindre sou, pour faire quoi que ce soit.

Non seulement elle n’a encore reçu aucun radis au titre d’une dotation budgétaire, ce qui lui enlève tout moyen de faire face à la moindre opération comme celle consistant à confectionner des badges et autres laisser-passer, pire, ses commissaires, n’ont pas été payés depuis leur nomination.

Pourtant, cela n’a pas empêché cette institution d’être l’une des plus actives dans le cadre de cette présidentielle 2015.

Outre d’encadrer les médias et les communications politiques en cette campagne électorale, la HAC, grâce à sa présidente, a été obligée d’intervenir pour aider à corriger certaines défaillances techniques de la RTG, pourvu que le signal fourni par ce média public, soit meilleur et ne s’interrompe pas en cette période cruciale.

Pourtant, à chaque décret pris par le président de la république, la HAC a toujours été parmi les institutions, chargées de leur application. Mais avec quels moyens ?

Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top