Actualités

Election présidentielle: La mission d’observation de l’UE fait le point sur le scrutin

UEiLes observateurs de l’union européenne au compte de la présidentielle guinéenne viennent de livrer son premier point de presse sur le scrutin de ce dimanche 11 octobre. C’est Frank Engel, le chef de ladite mission qui a échangé avec la presse, dans l’enceinte de la cour de la maison des jeunes de Cobaya, abritant le Bureau de Vote numéro 30 de la commune de Ratoma.

Selon le constat de Frank Engel qui a sillonné avec son équipe certains bureau de vote de Conakry, Dubréka et Koya, le vote se déroule dans le calme et la discipline. Il note tout de même, une lenteur qui aurait pu éviter si certains aspects organisationnels avaient été pris en compte.

A  Cobaya, au même bureau de vote 30 par exemple, sur les 700 électeurs qui doivent y voter, selon le constat de l’observateur dans la mi-journée,il n’y avait qu’une cinquantaine qui ont pu exercé leur droit de vote.
De façon général, M. Engel a relevé la longueur du temps mis (10 mn) pour retrouver le non de chaque citoyen sur la liste des électeurs. Ce qui est la conséquence du fait qu’il n’y a aucun ordre, ni alphabétique, ni numérique qui pouvait simplifier cette procédure. Etape pourtant indispensable pour que l’électeur puisse exercer son droit de glisser son bulletin dans l’urne.

Par ailleurs, M. Engel a également confirmé, selon son propre constat et celui de ses collègues déployés ailleurs sur le territoire national, l’existence d’autres problèmes logistiques (manque de matériel de vote) ou absence d’agents de sécurités ayant entrainé un retard de quelques minutes à une heure avant l’ouverture du bureau de vote.

Des manquements qui ne sont tout de même pas de nature à entamer la crédibilité du scrutin dédramatise-t-il…

Thiernodjo

656 397 352

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top