Actualités

Voici le premier constat de la COFFIG Sur le processus électoral en cours (Déclaration)

MakaléLa « case de veille » de la COFFIG a ouvert ces portes le 21 Septembre 2015 dans les sept régions administratives et à Conakry.

Très tôt ce lundi à 6H la chambre technique était déjà prête pour la remonté des données à travers les outils et formulaires ci-dessous : Les informations recueillies sur le terrain nous ont permis de cerner le climat général du déroulement du scrutin.

Chaque observateur dispose :

o     un formulaire de rapport d’incident critique

o      un formulaire sur l’ouverture des bureaux de vote

o      un formulaire sur la clôture des bureaux

o      une grille d’observations

o      un manuel pratique pour l’observation domestique des élections

o      un gilet d’observateur

o      une lettre d’accréditation de la CENI

o      des badges pour les observateurs.

Pour la centralisation des données de cette observation, une chambre technique a été mise en place dotée d’une plateforme informatique permettant de cerner le climat général du déroulement des élections sur toute l’étendue du territoire en temps réel, a été mis en place à Conakry par la COFFIG

Ce centre d’opération dispose de :

1-    Une unité de centralisation

2-    Un centre d’appel standard avec 2000 numéros sur la flotte ;

3-    Une base de données sécurisée pour la centralisation des données des fiches d’observation et des incidents critiques.

Au niveau de chaque région,

Un mini « Case de Veille » assure le suivi de l’action des observateurs sur le terrain. Sur un total de 14 483 bureaux de vote de l’ensemble du territoire national, les observateurs de la COFFIG ont couvert plus de 2000, soit près 14% des bureaux de vote.

Notons que les 2000 observateurs déployés par la COFFIG travailleront dans le strict respect du cadre juridique et réglementaire régissant les élections en République de Guinée.

République de Guinée – Tél. (224) 622 13 73 99/622 37 21 61/620 62 77 10 /657 33 95 76/

Email : coffigdcpd@yahoo.fr site : www.sanakouya.org

La situation générale des scrutins, de l’ouverture jusqu’à 11h, se présente comme suit :

1-    L’ouverture des bureaux de vote

De façon générale les bureaux de vote ont ouvert avec du retard à 71,5% et des retards notoires. 22,8% après 8H30-8H.

2-    Présence des membres des bureaux de vote

Les membres des bureaux de vote étaient en général présents dans la plupart des bureaux de vote visités par les observateurs de la COFFIG soit 73,7%.

3-    Présence des délégués des candidats dans les Bureaux de vote

A l’ouverture la plupart des candidats étaient représentés dans les bureaux de vote visités soit 68,9%

4-    Disponibilité du matériel électoral

Le matériel électoral était disponible par endroit. Toutefois, on a pu noter à l’ouverture le manque d’isoloir dans 89,1% des bureaux de votes visités.

L’affluence devant les bureaux de vote a été constatée partout ainsi que la présence massive des femmes. De longues files d’attente partout

5-   Les irrégularités importantes

Dans beaucoup de bureaux de vote visités par les observateurs, il a été relevé des signes de tentions perceptibles ont été noté dans 64,6% des bureaux de votes à cause du manque de matériels (Isoloirs, enveloppes, différence entre les cartes distribuées et les listes électorales …)

La COFFIG a constaté de façon générale les électeurs s’impatientent du fait de la lenteur au niveau des bureaux de vote. Un calme précaire règne, en dépit des difficultés relevées ça et là par ses observateurs.

La COFFIG remercie les autorités civiles et militaires du pays pour les facilités accordées à nos observateurs dans l’accomplissement de leur mission. Elle renouvèle toute sa gratitude aux partenaires pour leur appui et accompagnement dans ce challenge, dont la finalité est la crédibilité des élections qui constituent un enjeu majeur pour notre pays.

La COFFIG saisie l’occasion pour appeler l’ensemble des populations et acteurs de la vie politique, à faire montre comme par le passé, de sérénité dans l’accomplissement de leur devoir civique tout au long de ce processus électoral.

Fait à Conakry, le 11 Octobre2015.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top