Actualités

Présidentielle guinéenne : L’opposition va-t-elle résister à l’erterlies de pressions de la communauté internationale ?

candidats_electionA moins d’une semaine de la tenue de l’élection présidentielle, l’échéance continue toujours de focaliser bien d’attention et suscite les passions les plus folles à cause du concert de réactions qui fusent de toute part. Ces réactions multiples et diverses reconnaissent toutes, dans des formulations plus moins identiques, des problèmes techniques à grand échelle qui ont entamé le bon déroulement du scrutin. Ce qui explique   une impréparation qui insinue l’incompétence et l’inconséquence de la CENI. L’institution organisatrice des élections sous un feu roulant de critiques   se défend d’ailleurs en évoquant les atermoiements et tâtonnements des acteurs politiques à travers des dialogues interminables ou a été décider parfois contre leur gré leur agenda de travail.

L’opposition boulimique et divisée finira par abdiquer

Outre les critiques les plus acerbes contre la CENI à cause de son organisation de l’élection sous veilleuse, les adversaires du Président rejettent par conséquent les résultats et demandent alors l’annulation du scrutin. Cette réclamation si elle est obtenue, serait sans précédent et servirait sous d’autres cieux de jurisprudence pour des jugements du genre.

Pour les observateurs de l’union africaine et l’union européenne principalement, les problèmes techniques bien que réels affirment-ils, sont sans effet sur la transparence et la crédibilité du scrutin. Dans un langage très alambiqué, les mendiants de ses observateurs invitent avec beaucoup de fermeté les acteurs politiques à faire preuve de retenue en s’abstenant de tout propos belliqueux et les exhortent à n’user que des moyens légaux pour leurs contestations éventuelles.

Cet appel au piédestal d’une communauté internationale hypnotisée par les acteurs politiques nationaux sonne comme une menace à tout instigateur de trouble dans le pays. Une alerte donc à tous les acteurs du processus électoral notamment à ceux de l’opposition préoccupée par son unité hypothéquée par des approches contradictoires en son sein.

Depuis, les discours sont mesurés, on se dédit au maximum près avec des propos taillés sur mesure conformément à ce qui s’apparente comme étant une véritable injonction de la part de ceux auxquels on obéit. C’est aujourd’hui , simplement de la prudence dans leur outrecuidance.

Lamine Mognouma Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top