Actualités

Face aux appels à la violence : Le gouvernement guinéen prend la communauté internationale à témoin

falleConakry, le 14 Octobre 2015 – Le Ministre d’Etat en charge des Affaires Etrangères François LoucenyFall a animé ce mercredi une conférence de presse en présence du corps diplomatique présent en Guinée. Au centre de cette rencontre, remercier les diplomates pour leur soutien à la Guinée durant toutes ces années, mais également attirer leur attention sur les propos incendiaires prononcés depuis 24 heures par l’un des 7 candidats à la présidentielle du 11 octobre 2015.

D’entrée de jeu, LoucenyFall a tenu à rappeler l’énorme sacrifice consenti par le vaillant peuple de Guinée pour l’instauration d’un Etat de droit. Pour lui, le corps diplomatique a toujours été un témoin privilégié sur les différentes et laborieuses péripéties qui ont conduit à l’organisation du scrutin présidentiel.

Poursuivant, le Ministre d’Etat aux affaires étrangères a signifié à l’ensemble du corps diplomatique la volonté du gouvernement guinéen de préserver la paix et la quiétude sociale. Selon lui, le message du gouvernement est orienté en faveur de la promotion de la paix, avant de dire clairement « qu’il n’est pas devant eux pour incriminer un candidat mais plutôt pour attirer leur attention sur la situation qui prévaut dans le pays avec ces propos de violence ». Pour finir, le ministre a lancé un appel à la communauté internationale pour exorciser cette mentalité de crise cyclique dans le pays qui empêche le développement. ‘’La Guinée est un grand pays. Si nous avons la paix, ce pays sera appelé à émerger prochainement. Mais cela ne peut pas se faire dans le désordre’’ a conclu le Ministre Fall.

Prenant la parole dans un ton très ferme, le Ministre d’Etat en charge de la Justice, a martelé que c’est le gouvernement qui s’adresse aux guinéens et non l’une des parties engagés dans les élections car pendant les élections, l’Etat et la République continuent. Cheick Sako s’est d’abord prononcé sur la nécessité de la construction d’un Etat de droit en République de Guinée en s’appuyant sur le respect absolu de la loi qui selon lui, doit être au-dessus de tout. Ensuite CkeickSako a mis l’accent sur la fragilité de la Guinée en rappelant que le gouvernement prendra toute sa responsabilité vis-à-vis de l’incitation à la violence prônée par l’un des leaders. Il précisera que cette attitude est passible de sanctions conformément au droit pénal guinéen. Toujours dans un ton très ferme, le Ministre de la Justice, Garde des sceaux, dira que la «  Guinée n’est pas un pays pendu comme ça au ciel, elle est dans le concert des nations et a ratifié le traité de Rome ». Une manière de dire qu’en cas de violence, si la Guinée ne prend pas ses responsabilités, la justice internationale le fera avant de marteler que la Guinée ne fera pas l’exception du moment où il y’a eu des exemples en Côte d’Ivoire et au Congo.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

www.gouvernement.gov.gn

Twitter: @GouvGN

Facebook: Gouvernement Guinéen Officiel

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top