Actualités

Bah Oury : « depuis 2007, Elhadj Cellou est président du parti. D’autres aussi veulent être candidats »

1bo-cellouDéjà ? A peine la présidentielle du 11 octobre clôturée, des velléités et combat d’arrière- garde refont surface à l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Cette fois-ci la bataille a tout l’air de mal débuter entre Cellou Dalein Diallo et son numéro 2. Tenez ! Sur la radio -virtuelle- dénommée Radio Foutah Djallon internationale, Bah Oury, vice-président du parti, a ouvert les hostilités au cours d’une émission à grande écoute, en langue poular*. « El hadj Cellou est le président de l’UFDG depuis novembre 2007, il a participé à l’élection présidentielle de 2010, puis aux élections législatives de 2013 et enfin la présidentielle de 2015. On doit comprendre que demain d’autres aussi veulent être candidats. Çà c’est tout à fait légitime. Il faut que cela soit clair pour tous. Après tout ça, il faut faire un bilan pour voir qui peut le faire efficacement ». Audio…

La fraude électorale et l’appel aux manifestations par la direction nationale de l’UFDG…

 » (…) Ils savaient que l’élection ne sera pas propre, pourquoi dire aux enfants de sortir pour se faire tuer ? Pendant cinq ans, beaucoup de gens ont été tués, des biens détruits, des gens exilés, ça suffit maintenant…On a trop de mort, après on les oublie, moi je dis trop c’est trop. Et si quelqu’un n’est pas d’accord avec ça, c’est à lui de vous expliquer pourquoi. La coordination Haalpular, avec El hadj Saikou Yaya Barry, a fait un communiqué qui va dans le même sens. Il faut une organisation sérieuse, pas la peine de se mettre à s’agiter. Il faut une stratégie, et celle suivie pendant les cinq années précédentes n’ont pas été bonnes. J’ai dit cela plusieurs fois. Il faut qu’à l’UFDG nous réexaminions l’organisation, les stratégies, et des moyens efficaces. Je suis sûr que nous tirerons les conséquences pour trouver ce qui nous fera avancer, c’est très important. L’UFDG doit avoir une direction clairvoyante pour tout le pays, il y a des hommes, mais chacun doit rester à sa place.

Préparation de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015…

El hadj Cellou ne m’a pas informé sur ce qu’il voulait faire, aucune information sur la campagne électorale. Les deux derniers mois, il ne m’a pas appelé pour me dire, Bah Oury voilà la situation. J’apprends tout à travers la presse. Même la liste de la direction nationale d’aujourd’hui, j’ai écrit et réécrit, j’ai appelé, et rappelé pour qu’on m’envoie cette liste, jusqu’à maintenant, ils ne l’ont pas fait. Pourtant, le congrès s’est déroulé, il y a pratiquement plus de trois mois. Et pourtant, je suis la deuxième personnalité du parti.

Rencontre avec Chantal Colle…

Ce qui a été dit, c’est que Alpha Condé et moi, nous sommes en négociation secret, et que Chantale Colle serait l’intermédiaire. Certains ont murmuré à Conakry que Bah Oury négocie secrètement avec Alpha pour être son ministre. Ils ont murmuré cela aux journalistes, qui ont largement diffusé l’information. Comme j’ai dit le mardi dernier que la population ne doit pas être utilisée comme du bétail qu’on jette dans les rues pour être égorgé. Cela a irrité certains, c’est ce qui est à l’origine de ces rumeurs  »Ah Bah Oury négocie secrètement avec Alpha pour être ministre de Alpha, est-ce que c’est pour l’argent, est-ce que ? Est-ce que…. ». Hier ils disaient aussi que Bah Oury ira demain à Dakar rencontrer Sadakadji, Chantal Colle etc. J’ai dit que j’ignorais ces informations parce que ce sont eux qui m’informent sur ce que j’ai planifié. Ce sont les méthodes du PDG que certains déterrent. Au lieu de faire face à la population et dire ce que Bah Oury a dit là-bas ne nous a pas plu, voilà comment nous voyons les choses. Ils cherchent à me diffamer, me discréditer. Mais de toutes les façons, on dit qu’il ne faut jamais creuser une profonde tombe pour ton ennemi, parce qu’on ne sait pas qui d’entre vous y tombera.

Et puis Chantal Colle, nous échangeons, c’est l’amie d’El hadj Cellou, est-ce que vous comprenez ? Je parle avec beaucoup de gens, pour échanger sur la Guinée, donc Chantal Colle m’appelle et on échange. Donc, il n’y a rien de mal à ça. Mais mentir en disant que je suis en négociation secrète avec Alpha, c’est eux qui m’informent de cela.

Mais pour plus de détails, qu’est-ce qui les irrite ? Si nos parents sont en prison depuis cinq ans, certains exilés, leurs familles dispersées, personne ne sait comment vivent leurs enfants, qui doit les défendre ? Ce n’est pas les leur ? Nos jeunes incarcérés depuis le 19 juillet 2011, qui devait les défendre ? Ce n’est pas ceux qu’on dit responsables de l’UFDG ? Mais certains jeunes ont fait une pétition l’année dernière, pour la soumettre aux députés, à la Présidence et partout pour qu’Alpha Condé amnistie les condamnés dans l’affaire du 19 juillet 2011. Tous les députés de l’opposition ont signé sauf 18 députés de l’UFDG. Où est la solidarité ? Alors qu’on dit qu’on s’est réconciliés ? Juste leur demander de signer pour la libération des autres, eux, ils voient un problème dans ça ? Si des gens comme Chantal Colle, et d’autres, se disent que les personnes incarcérées doivent être libérées, que doit-on faire ? On ne doit pas les remercier

Rumeur de négociation avec Alpha Condé…

Ce que je vais vous dire, si je vais négocier avec Alpha Condé, ce jour-là, ça sera pour l’intérêt de tous. Ceux qui sont à Conakry, ils négocient tous les jours avec Alpha Condé, est-ce qu’on se demande pourquoi ils négocient avec Alpha Condé ? Moi, Bah Oury, le jour que je négocierai avec Alpha Condé, ça sera pour l’intérêt de notre pays. Je ne dirai pas que c’est impossible, mais ce n’est pas encore le cas. Si ça se fait un jour, c’est pour avancer, pour notre intérêt, mais pas seulement pour l’intérêt de Bah Oury ou autre chose, comme d’autres le font. Quand Alpha Condé était arrêté qui était pour sa libération ? Nous et les siens. Aujourd’hui, pendant cinq ans, d’autres sont en prison, qui les défend ? Dites moi qui ? C’est une honte, une honte. Certains ont perdu la vie, d’autres en prison, d’autres torturés, ceux qu’on dit responsables du parti ne les défendent pas. Mais ceux qui pensent diffamer Bah Oury, diffusent de fausses informations (rires). Ils ne savent pas qu’ils coupent la branche sur laquelle ils sont assis. Les militants ont compris. Certains ont peur, parce que dans le monde quand un nouveau président arrive, traditionnellement, il y a des amnisties, c’est une tradition républicaine dans beaucoup de pays, certains ont peur qu’Alpha ne dise ceux du 19 juillet, je les libère. Ils ont peur du retour de Bah Oury. Ils auraient voulu que Bah Oury ne soit plus de ce monde. Mais Dieu n’a pas encore accepté ça.

L’UFDG ne risque pas de se diviser en deux camps ?

Non, il n’y a pas deux camps, l’UFDG est unie, est-ce que vous comprenez ? El hadj Cellou est le président de l’UFDG depuis novembre 2007, il a participé à l’élection présidentielle de 2010, puis aux élections législatives de 2013 et enfin la présidentielle de 2015. On doit comprendre que demain d’autres aussi veulent être candidats. Çà c’est tout à fait légitime. Il faut que cela soit clair pour tous. Après tout ça, il faut faire un bilan pour voir qui peut le faire efficacement.

L’avenir de l’UFDG…

L’UFDG va avancer, l’UFDG va réexaminer ses défauts, pour mieux faire, et ça, c’est une obligation. Il faut un bilan. Que faut-il faire ? Quelle pièce faut-il changer ? Etc. Pour le développement de notre pays sans discrimination. Beaucoup de choses se sont passées, mais notre responsabilité en tant que dirigeant, c’est de préserver le sacrifice des autres. Je n’accepterai pas qu’une seule personne gâche le travail de tous depuis très longtemps. L’UFDG va gagner. Vous savez pourquoi,  »on dit j’avais tout mais Alpha est devenu président », vous savez quand une porte se ferme, une autre s’ouvre. Demandons à Dieu de nous aider, travaillons seulement.

Je vais vous dire, nous n’avons rien perdu. Je connais certains qui pleurent, disant ah, cinq ans encore, comment on va faire ? Mais on a rien perdu, que les gens ne soient pas tristes, c’est vrai que ce n’est pas ainsi que nous voulions, mais si ça s’est passé comme ça, il y a des choses qu’on doit revoir pour avancer. Ne vous découragez pas ! Dites aux nôtres qu’on doit agir avec sincérité, ce que je veux pour moi, doit être pour l’autre également. Ça, c’est un principe de vie. Disons-nous la vérité, arrêtons de tourner autour du pot. Dans un pays, si les ressources humaines ne sont pas de qualité, on n’avancera pas. Regardez le fichier, avec le recensement d’enfants de 10 ans, onze ans, comment faire ? Une administration qui vole, qui ment, mais est-ce c’est seulement l’administration qui ment ? Dire que Bah Oury négocie secrètement avec Alpha Condé, pourquoi ? C’est pour voir si cela peut nuire à Bah Oury parce qu’ils ont vu que les gens écoutent Bah Oury, pour que les gens disent que Bah Oury aussi, non. Mon action aujourd’hui, j’ai cinquante sept ans, depuis vingt ans je suis en politique, je n’ai jamais fait avancer ma personne sur l’intérêt commun.

Si tu es avec des gens qui ne veulent que ta mort, vous savez que ça fait mal. Mais ce n’est pas grave, beaucoup sont passés par là. Je félicite les nôtres. Nous allons gagner, ne soyez pas tristes, nos échecs d’aujourd’hui, doivent nous servir. »

Par MEDIAGUINEE

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top