Actualités

Le Ministre Cheick Sako, a présidé mercredi la première session du comité de pilotage de la réforme de la justice

cheik_sackoConakry, le 21 Octobre 2015 – Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme d’Appui à la Réforme du secteur de la Justice (PARJU) financé par l’Union Européenne, le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Cheick Sako, a organisé ce mercredi 21 octobre 2015, la première session du comité de pilotage dudit programme à Conakry.

Le PARJU a pour objectif d’appuyer les efforts du gouvernement guinéen en matière de consolidation de l’Etat de droit, de gouvernance, de promotion des principes démocratiques et de respect des droits humains, en particulier dans le domaine de la justice et de la lutte contre l’impunité.

Pour le représentant de la délégation de l’Union Européenne, Gerardus Gielen, la tenue de cette première session du comité de pilotage du PARJU marque une étape décisive dans la marche du projet qui va contribuer :

– à la modernisation et au renforcement de plusieurs volets du secteur de la justice ;

-à la valorisation et à la formation des acteurs judiciaires ;

-à l’amélioration des infrastructures et des équipements ;

-à la professionnalisation des mécanismes du fonctionnement judiciaire ;

– et à la modernisation du secteur pénitentiaire.

Outre ces volets, le programme vise aussi le renforcement du rôle de la société civile pour l’assistance des citoyens en demande de justice et la lutte contre l’impunité en Guinée.

Le représentant de l’Union Européenne en Guinée a aussi assuré que le PARJU a l’ambition de contribuer au côté du département de la Justice à la construction d’une maison de justice solide et la mise en place d’institutions pérennes permettant de rapprocher la justice des justiciables et de sécuriser l’environnement des affaires.

Malgré le retard accusé dans l’exécution de ce programme financé par le 10ème Fonds Européen de Développement (FED), le Gouvernement guinéen, à travers Cheick Sako, se réjouit de l’accompagnement de l’Union Européenne qui est « très important pour le pays ». Selon le Ministre Cheick Sako cet accompagnement permet de rentrer de plein pied dans l’Etat de droit pour pallier aux insuffisances que la Guinée a connu ces dernières années au niveau des infrastructures et du travail quotidien des magistrats.

Poursuivant, Cheick Sako dira que la tenue de cette première session est tout autant importante et décisive pour la mise en œuvre du programme de réforme de la justice guinéenne.

Pour finir, le ministre d’Etat et Garde des sceaux a tenu à inviter tous les acteurs concernés par ce projet de bien vouloir s’activer sur le terrain pour l’aboutissement de ce programme d’appui ô combien capital pour notre pays.

A noter que cette session s’est tenue en présence de nombreux membres du Gouvernement notamment Madame Sanaba Kaba, Messieurs Ansoumane Condé, Khalifa Gassama Diaby, Mahmoud Cissé et Bailo Teliwel Diallo.

La Cellule de Communication du Gouvernement

www.gouvernement.gov.gn

Twitter: @GouvGN

Facebook: Gouvernement Guinéen Officiel

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top