Actualités

Guerre de tranchée pour la primature : Le sabre Sidya Touré pour couper la tête à Kassory (Tribune)

trioDans la bataille pour la conquête du petit palais, nom de la primature guinéenne, tous les moyens sont bons, tous les coups, même les plus inimaginables sont permis pour arriver à ses fins.

Dans l’entourage du président Condé, on peut être sûr d’une chose : c’est qu’on ne se fera aucun cadeau.

Pour ce combat de nègres dans un long tunnel, combat entre frères de la basse-côte, puisqu’Alpha Condé est formel là-dessus, à moins qu’il n’ait changé de paradigme entre temps, la primature est à cette région ce que la présidence de l’assemblée nationale est à la Guinée forestière.

Dans cette perspective, sous les lambris dorés de Sékoutouréya, des clans se forment selon qu’on soutienne tel ou tel autre prétendant, et subséquemment qu’on veuille éloigner les concurrents surtout ceux qui sont les plus en vue pour le poste.

D’abord, il y a le clan du ‘’ statu quo’’, réfractaire à tout chambardement à issue incertaine. C’est le clan favorable au maintien de Mohamed Saïd Fofana, celui qui depuis cinq ans s’accroche au poste, contre vents et marées. Il est loin d’avoir dit son dernier mot !

Ensuite, il y a le clan en faveur d’un nouveau ‘’leadership plus conquérant et décomplexé’’.

C’est celui-là qui est favorable à l’avènement d’un nouveau leadership à la tête du gouvernement, capable de porter plus loin et plus haut des réformes de tout acabit, capable de ramener et de fouetter la croissance économique, d’impulser le développement de grands pôles économiques, de mobiliser plus d’investisseurs, bref de provoquer un véritable électrochoc dans la conduite de la gouvernance Alpha Condé, en devenant le réceptacle de toutes les compétences d’où qu’elles viennent.

C’est le clan qui pousse à ce que ce soit Dr Ibrahima Kassory Fofana, connu pour être un homme d’une grande ouverture d’esprit, un homme brillant et qui connait la chose économique comme sa paume.

Si Don Kass, semble tenir la corde plus que tout autre prétendant, lui et Alpha Condé, ayant fait le pari d’une révolution graduée, de sorte que le deal était qu’il devait patienter dans l’antichambre avant d’occuper le poste après la présidentielle 2015, donc si Don Kass, semble être en apesanteur face à ses concurrents, l’affaire ne semble point autant rangée dans le sac.

La messe est loin d’être dite ! Au contraire ! C’est là que se signale le clan dit de ‘’la nébuleuse’’. Qui a pour seul horizon, le cap 2020 et qui n’a pour plan qu’une liquidation politique de Dr Kassory, quitte à mettre dans ses roues toutes sortes de bâtons.

In fine, l’objectif étant de lui barrer la route de Sékoutouréya, au moment de la bataille de la succession d’Alpha Condé. Sa stratégie, c’est la carte Sidya Touré, un couteau à double tranchant !

Convaincu que ce ne sera qu’un déjeuner de soleil, griller Sidya Touré politiquement, en le faisant venir à la tête du navire gouvernemental, le rendant ainsi comptable, ne serait-ce que pour quelques mois de gestion, du bilan d’Alpha Condé. Ainsi, compromettre ses chances d’être bien placé en 2020.

Au même moment, en impulsant la carte Sidya Touré, barrer et la route du petit palais et celle de Sékoutoureya à Dr Ibrahima Kassory Fofana.

En effet, Sidya Touré, premier ministre, non seulement, Kassory verra ses ambitions d’être le prochain locataire du petit palais, s’envoler, pire, cela pourrait venir boucher l’horizon 2020 pour lui.

Leur plan, tout faire pour ne pas que Don Kass, engrange des résultats, en étant chef de gouvernement, peut-être pour les cinq années à venir, comme l’a été son frère Saïd Fofana, pour lui enlever tout moyen de revendiquer quoi que ce soit, de sorte qu’il n’ait pas les pieds à l’étrier, dans la course à la succession d’Alpha Condé.

Voici le plan machiavélique ! Qui méritait d’être démasqué !

 

Affaire à suivre !

 

Abdoul Aziz Haïdara

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. ABOU

    23 octobre 2015 at 13 h 40 min

    Le profil du futur PM devrait être celui d’un technicien (Ingénieur de grande culture technique).
    La Guinée en construction a plutôt des gestionnaires techniques capables de mettre efficacement en œuvre ce dont le pays aura besoin pour ces 5 ans. (Grandes infrastructures, Agriculture, Mines, Enseignement technologique etc..).Ces secteurs seront largement pourvoyeurs d’emplois surtout pour la jeunesse.A rappeler que la Cote d’Ivoire à pris son envol par la nomination d’A.CESAREO super ingénieur patron des GRANDS TRAVAUX (Chez le Vieux FHB Il passait avant tous les ministres).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top