Sports

Revendications pécuniaires du Syli cadet: Le DAF du ministère des sports s’explique

Amara Dabo DAF Les primes que réclamerait le syli national cadet, récemment éliminé de la coupe du monde de sa catégorie, du côté de Chili sont injustifiées. C’est que laisse entendre le financier du ministère des sports, intervenu ce matin sur « les grandes gueules ».

Joint au téléphone par nos confrères d’espace FM, Amara Dabo, directeur administratif et financier du ministère des sports, affirme que son département ne doit rien aux cadets guinéens. Et d’expliquer qu’avant le départ de l’équipe pour le Chili, il a été question de « primes d’objectif ». Autrement dit, que les joueurs devraient percevoir des primes, en fonction des éventuelles qualifications aux quarts de finale, en demi-finale et en finale de la compétition d’où ils sont éliminés au premier tour. Précisant qu’il était prévu deux milles dollars pour la première étape, 3 mille pour la seconde et 5 milles pour la dernière (finale).

Ces explications données, Amara Dabo a exprimé sa surprise d’apprendre que l’équipe cadette de retour à Conakry, réclamerait des primes, alors que les objectifs à elle préalablement fixés n’ont pas été atteints. Sa « surprise » concerne aussi la présence de l’équipe dans un hôtel de la place. D’autant plus que la réservation préalable et le paiement des frais d’hôtel des équipes nationales reviennent au ministère des sports.

Des explications plutôt logiques, sauf qu’il arrive souvent ces derniers temps que des mécènes financent les activités des ces équipes, en lieu et place de l’Etat.

Thiernodjo
656 397 352

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top