Actualités

Ahmed Kourouma à Alpha Condé : « Que ce gouvernement soit celui de l’ouverture aux talents, aux mérites… » (Lettre ouverte)

Ahmed_KouroumaDans une lettre ouverte dont copie a été transmise à mosaiqueguinee.com, adressée au président Alpha Condé, au lendemain de la réélection de celui-ci à la tête de la Guinée pour un second mandant, l’ex conseiller de Moussa Dadis Camara, M. Ahmed Kourouma, en appelle à un gouvernement d’ouverture au sein duquel la compétence, le mérite, le talent, seront le seul étalon de mesure.

Tenant aux mots le président Alpha Condé, il interpelle ce dernier sur les exigences d’une génération vaillante, bourrée de compétences et de talents, qui lui tend les bras, prête à servir la Guinée, à ses côtés.

Voici cette lettre ouverte :

Monsieur le Président de la République,

Vous voici de nouveau à la tête de l’état, vous voici de nouveau responsable de sa destinée. Responsable est le mot juste.

Vous avez offert beaucoup à la Guinée. Votre combat ne date pas d’hier et aujourd’hui vous le prolongez dans une législature légitime et logique.

Légitime oui car même si l’opposition, qui en jouant le rôle qui lui est propre avait tout d’abord cherché à discréditer notre démocratie, l’a dans cette lutte rendue encore plus haute, adamantine et inébranlable.

Mais les adversaires politiques n’ont pas autant d’armes contre ceux qui gouvernent que le peuple et le temps.

Car c’est à eux, à nous que vous êtes redevable et surtout au temps et à notre jeunesse.

Vous avez défriché le chemin vers le progrès et maintenant il vous faut consolider cet effort.

Et vous, mieux que quiconque, savez quels sont les engagements prioritaires et leurs outils nécessaires à leurs réalisations.

Et je ne me fais que l’écho de vos propres mots et du bon sens qui vous anime lorsque vous déclarez vouloir vous entourer des compétences idoines pour le bon fonctionnement de notre pays.

Car de compétences la Guinée est pourvues.

Alors parce qu’on ne gouverne pas sans confiance et qu’aujourd’hui vous avez la nôtre. Montrez-nous que nous n’avons eu que de bonnes raisons de vous la donner.

Je me fais le chantre d’une politique idéale, le héraut d’un vrai changement que nous tous attendons et que vous semblez symboliser.

Nous sommes aujourd’hui aux babillements de tout ce qui sera notre force demain. Vous devez œuvrer sur la politique économique et sociale de notre pays afin que nous puissions avoir cette force solidaire qui va de pair avec les grandes nations.

Qu’enfin nous ayons tous l’électricité pour éclairer nos foyers. Car la politique énergétique a été un véritable désastre ces dernières années et il faut là changer tout un système afin que l’énergie ne fasse défaut à personne !

Alors ce n’est plus qu’une demande, c’est une exigence.

Vos propres mots s’inscrivent dans cette exigence. Vous devez vous rapprocher de ceux qui au quotidien vous apportent la preuve de leur détermination et de leur combat.

Vos propres mots sont de vous entourer de ceux qui au mieux incarnent cette exigence.

Des économistes, des gestionnaires, des hommes et des femmes qui se reconnaissent dans le courage et le travail et qui non de cesse de s’y atteler, qu’importe la position qu’ils occupent.

Car avec eux vous consoliderez nos institutions républicaines qui ne peuvent souffrir de leur manque de crédibilité et qui aujourd’hui sont bien trop souvent bafouées.

Tous ceux-là qui peuvent être des acteurs décisifs dans le progrès et l’avancé de la Guinée ils doivent être sollicités.

Vous avez le devoir de composer avec ces forces et ces valeurs qui bien employées feront le moteur de la Guinée.

Le devoir de positionner sur votre échiquier les éléments qui doivent par évidence y figurer, parce que vous en faites un point d’honneur. Parce que ce devoir est l’unique chance pour la Guinée de s’extirper de ces travers et de ceux qui entravent sa progression.

Qu’enfin ces hommes et femmes que vous choisirez ressemblent à la Guinée, multiethniques et riches de ses forces et de sa jeunesse.

Pour que ce simple symbole déjà renforce notre société tout entière !

Parce que enfin, Monsieur le Président, vous n’avez pas le choix ; puisque vous nous avez demandé notre confiance vous ne pouvez pas échouer sans nous montrer que vous croyez en nos nouvelles forces vives, les mêmes qui veulent élever notre pays.

C’est toute la jeunesse qui attend, Monsieur le Président, ne la décevez pas.

Ces forces sont là par le mérite avant tout, par la force de leur travail et les valeurs qu’ils ont su véhiculer dans l’abnégation et sans carriérisme stérile.

Que ce gouvernement soit celui de l’ouverture aux talents, aux mérites mais aussi aux générations qui veulent donner à la Guinée ce qu’ils ont de meilleurs, tout.

Mais la jeunesse ne remplace pas l’expérience et je sais que vous saurez trouver les meilleurs équilibres pour vous épauler en créant l’émulation parfaite.

Et je sais que les bras d’une génération vaillante sont ici pour travailler, de près ou de loin, appelés ou non et qu’à présent ils sont unis derrière un seul homme et un seul destin.

Et qu’il ne tient qu’à vous de les solliciter.

Ahmed kourouma

Analyste et conseiller politique   

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. DEM

    4 novembre 2015 at 17 h 03 min

    Pour son dévéloppement et la prospérité de ses populations, la Guinée a besoin d’unir tous ses fils. Parmi les ressources humaines, elle a besoin d’avantage des mains que des têtes pour la construction des infrastructures; d’où la necessité absolue de former des ouvriers qualifiés jeunes et dynamiques dans toutes les branches d’activité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top