Actualités

Fria : les factures du courant, une patate chaude pour les citoyens

transformateurDepuis quelques mois la ville de Fria, est illuminée par le courant de kaleta. C’est qui réjouit plus d’un citoyen de la cité de l’alumine.

Cependant les premières factures livrées par la guinéenne d’électricité sont tombées comme un coup de tonnerre sur la tête des friakas.

D’aucuns ont vu leurs factures triplées et d’autres doublées.

Un boutiquier rencontré au marché central de la commune urbaine, a confié à notre correspondante, être choqué à la présentation de sa facture<< ma boutique n’a aucune seule ampoule, je payais 18 000 fait par mois avant kaleta. Mais depuis sa venue je paye 40 000fg ».

Un détenteur de café-bar au plateau(centre-ville) affirme qu’il déboursait 38.000fg pour sa facture.

Le mois passé, la même facture s’est chiffrée à plus de cent mille francs.

Interrogé sur cette situation, le chef de l’agence EDG de Fria, M. Souleymane Camara, soutient que la facturation se calcule par kilowatt heure selon les appareils ou la qualité de l’ampoule utilisée.

Aux dires de certains citoyens, aucun agent de la guinéenne d’électricité ne visite les domiciles pour évaluer la consommation électrique.

C’est sur une base forfaitaire qu’on fixe les prix. Des observateurs avertis disent que l’énergie hydroélectrique est la moins coûteuse au monde.

Pourquoi alors élever le prix du courant alors qu’il est destiné à soulager la population ?

Fatoumata Traoré      

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top