Actualités

Du matériel et des équipements médicaux pour des structures sanitaires de Conakry et de Kindia

Image3 (1)La fondation SCDK-PROSMI de la première dame de la République de Guinée a offert jeudi, 5 novembre d’importants lots de matériels et d’équipements sanitaires au CHU Ignace Deen, centre d’orthopédie de Donka, au centre de santé Djéné Kaba condé de Ratoma et à l’hôpital régional de Kindia d’une valeur estimée à près d’un milliards de francs guinéens.

Ce don composé de matériels médicaux, de produits d’hygiène, d’équipements de protection du personnel soignant et des consommables, a été remis aux bénéficiaires par la première dame, Hadja Djenè kaba Condé à l’occasion d’une cérémonie qui a mobilisé plusieurs autorités sanitaires, du ministère de l’action sociale et du corps médical.

Ces matériels et équipements viennent à point nommé pour améliorer non seulement les conditions de vie et de santé des populations mais aussi renforcer les capacités du corps médical en cette période de résilience du système de santé du pays pendant et après le virus Ébola.

Face donc à ces défis, les bénéficiaires de ce don notamment les ministères de la santé et celui de l’action sociale n’ont pas manqué au cours de la remise de faire l’état des lieux de leurs structures respectives et ont sollicité d’autres assistances.

La ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance Sanaba Kaba a rappelé à la première Dame et au corps médical, l’état défectueux du centre d’orthopédie situé dans l’enceinte du CHU Donka.

Un centre d’appareillage, de réadaptation et de réintégration sociale des personnes handicapées physiques, construit en 1970 et qui depuis n’a bénéficié d’aucune rénovation.

Ce n’est seulement en 2012 que les autorités ont pensé à la reconstruction dudit centre à hauteur de 21 milliards de francs guinéens sur le compte du budget national. Les travaux sont cours, a précisé Mme Sanaba.

La première Dame, a précisé d’abord à l’assistance le choix des structures sanitaires bénéficiaires qui pour elle n’est pas fortuit, expliquant que c’est parce qu’elles reçoivent beaucoup de patients chaque jour.

Djéne kaba Condé a largement exhorté les bénéficiaires,  à l’utilisation judicieuse et rationnelle de ces matérielles, toute chose qui fait défaut chez bon nombre de responsables en Guinée.

Yenguissa Sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top