Actualités

Mondial U17 : Le Nigeria rejoint le Mali pour une finale 100% africaine

Nig(1)Respectivement vainqueurs de la Belgique (3-1) et du Mexique (4-2), le Mali et le Nigeria se sont qualifiés ce jeudi pour la finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans qui se déroule au Chili.

Finale historique pour les Aiglonnets ! Séduisant depuis le début du Mondial des moins de 17 ans organisé au Chili, le Mali a assuré sa qualification pour la finale de la compétition ce jeudi en venant à bout de la Belgique (3-1). Dans un match aux relents de rachat après le nul concédé face aux Diables Rouges en phase de groupes (0-0), les jeunes Maliens ont d’abord cru voir le destin leur jouer un bien mauvais tour sur l’ouverture du score adverse de Rigo qui profitait d’une louche astucieuse et d’un mauvais alignement de la défense malienne (16e).

Mais c’était sans compter sur leur réaction d’orgueil qui permettait à Boubacar Traoré sur une volée bien sentie de remettre les deux équipes à égalité (22e). L’issue de la partie basculait au retour des vestiaires où les Maliens, bien plus fringants, faisaient la différence d’abord par Sidiki Maiga (55e) avant que Sekou Koita (85e) ne vienne clore le score pour définitivement s’assurer d’un succès qui leur ouvre les portes d’une finale où il faudra en découdre face au Nigeria.

Car il y aura bien une finale 100% africaine, puisque c’est finalement le Nigeria qui a décroché non sans mal sa qualification devant le Mexique (4-2) pour défendre son titre. Dans une rencontre aux allures de revanche de l’édition 2013 entre le tenant du trophée et le finaliste malheureux, ce sont les Nigérians qui sont parvenus à forcer la décision dans le second acte, après avoir longtemps été bousculés par leurs adversaires et sanctionnés de leur entrée en matière poussive par Magana (0-1, 8e). L’issue de la partie était même proche d’être scellée à la demi-heure de jeu, mais Udoh s’employait pour dévier un tir mexicain sur le poteau. Le tournant de la rencontre.

Piqués au vif, les protégés d’Emmanuel Amunike recollaient au score sur un coup franc magistral de Nwakali (1-1, 35e), avant de virer en tête à la pause sur un missile d’Okwonkwo (2-1, 43e). Insuffisant pour faire plier de valeureux Mexicains qui égalisaient sur raid de Cortes, qui passait en revue toute l’arrière-garde des Golden Eaglets pour ajuster Udoh (2-2, 60e). Bien plus tranchants au fil des minutes, les Nigérians reprenaient les devants sur une frappe croisées d’Ebera (3-2, 67e), avant de toucher eux aussi le montant (71e). La délivrance arrivait finalement par l’intermédiaire de l’inévitable Osimhen, qui se chargeait de transformer un penalty 4-2, 83e) et envoyer les siens en finale où ils défendront leur couronne face au Maliens, pour ce qui sera la 2e finale 100% africaine de l’histoire de la compétition, après celle de 1993 qui avait vu le Ghana s’incliner face… au Nigeria.

Afrik-foot.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top