Actualités

Journée internationale de la jeune fille : Plan International s’alarme des violences faites aux filles à travers le monde

jeune_fillesLa journée internationale de la jeune fille célébrée le 11 octobre de chaque année à travers le monde a été fêtée en différé le 11 novembre en Guinée à cause de l’élection présidentielle qui s’est tenue à la même date dans le pays. A cette occasion, Plan International a dressé un bilan alarmant sur les violences faites aux filles dans le monde. Cette institution qui œuvre pour l’émancipation de la petite enfance a indiqué qu’en 2007, les filles étaient en proie au mariage précoce et aux mutilations génitales féminines et particulièrement vulnérables face au VIH/Sida, des pratiques qui selon Plan n’ont changé en 2015. Christian Gangbo représentant adjoint pays de Plan International chargé des opérations, a déclaré que nombreux filles passent aujourd’hui de l’autorité de leur père à celle de leur mari avec une prise et un pouvoir limité sur leur propre vie et leur propre destin. M Gangbo a plaidé pour le changement positif dans la vie des filles et promouvoir leurs droits à plusieurs niveaux individuel, social, communautaire et institutionnel.

Plan International a encore publié un autre rapport après celui de 2007 (La double peine imposée par le fait d’être jeune et de sexe féminin pénalise les filles) cet autre intitulé « les droits des filles : un travail inachevé » dénonce des mauvais traitements que continuent à subir les filles dans le monde. Ce nouveau rapport a été remis aux autorités guinéennes à travers le premier ministre Mohamed Saïd Fofana.

        

Yenguissa Sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top