Actualités

« À la maison centrale aujourd’hui, plus de la moitié des détenus est en attente de leur jugement » dixit l’avocat Mohamed Traoré

point_presse_barrot_guineeAu cours d’un point de presse tenu ce mardi à son siège, le Barrot de Guinée était face aux journalistes pour échanger sur le fonctionnement de la justice en Guinée.

Cette initiative fait suite à la récente tentative d’évasion des détenus de la Maison Centrale de Conakry.

Pour Me Mohamed Traoré, bâtonnier de l’ordre des avocats, cet évènement est la conséquence de la surpopulation carcérale car cette maison construite dans les années 50 pour 200 à 300 prisonniers, abrite aujourd’hui des milliers de détenus dans des conditions exécrables.

Par ailleurs Me Traoré a dénoncé la mauvaise application de certaines règles de procédure notamment la mise en détention provisoire des personnes mises en cause, selon lui : « lorsque des personnes sont présentées devant le juge, sa tendance est d’envoyer systématiquement ces personnes-là en prison, … si vous allez à la maison centrale aujourd’hui, vous verrez que plus de la moitié des détenus est composé de personnes en attente de leur jugement donc personnes en détention provisoire » ajoute-t-il.

Quant à la raison qui motive les juges à recourir à la détention provisoire, Me Traoré soutient que : « lorsque une personne est en détention, c’est toute sa famille qui se déplace pour aller voir le juge et finalement il faut négocier la mise en liberté. Et cette négociation se fait à coup d’argent. Il faut payer de l’argent pour que cette personne puisse recouvrer sa liberté. (…) On envoie les citoyens en prison même quand ce n’est pas nécessaire dans le seul objectif de pouvoir négocier après leur mise en liberté ».

A rappeler que la Maison Centrale de Conakry a été le théatre d’affrontements entre les détenus qui scandaient « Jugez-Nous ou Liberez-Nous »  et leurs géoliers le Lundi 09 novembre dernier.

 

Mamadou Pathé Barry

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top