Actualités

Kaloum : Le casse-tête de la circulation depuis la tentative d’évasion à la prison centrale

embouteillage-monstre-à-ConakryLe constat est amer comme du chicotin. Circuler à Kaloum, centre administratif et des affaires, est devenu un véritable parcours de combattant.

Depuis que les autorités ont décidé de fermer à la circulation la voie partant du rond-point du ministère de la jeunesse au carrefour Brifagha, et qui passe devant l’entrée de la principale maison d’arrêt de Conakry, il est devenu quasi-impossible de circuler à Kaloum et donc d’y faire ses courses.

Conséquence, tous les jours, à toute heure de la journée, de longues queues compactes de voitures, sous un ciel qui darde une chaleur étouffante.

Ceux des conducteurs qui se veulent malins et qui tentent d’échapper à cet infernal rodéo urbain, s’engouffrent dans l’enceinte de la Cité Chemin de fer, mais qui se referment sur eux, finalement.

Ce qui crée des bouchons à étrangler aux deux entrées de cette cité, faisant face à cette voie. Le déploiement d’unités mixtes policiers-militaires, n’y fait rien !

Il n’y a qu’à prendre son mal en patience, en restant scotchés aux sièges des voitures, jusqu’à nouvel ordre…

Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top