Actualités

Ouverture à Accra au Ghana de l’atelier de formation sur l’initiative de préparation aux catastrophes en Afrique de l’Ouest

Panel« Cette formation contribuera sans nul doute à renforcer les capacités des Etats membres et de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), par l’incorporation des leçons apprises de la lutte contre  l’épidémie à virus Ebola, dans la mise en place de stratégie de lutte contre les épidémies ou catastrophes pouvant survenir dans la région ouest Africaine» a déclaré Dr Alves D’Almada George, chef de la Division des Affaires Sociales, s’exprimant au nom de la commissaire aux Affaires sociales et du genre de la Commission de la CEDEAO, Dr Fatimata Dia Sow, à l’ouverture ce lundi 16 novembre 2015 à Accra, au Ghana, de l’atelier de formation de cinq (5) jours, relatif à la  formation sur l’initiative de préparation aux catastrophes de l’Afrique de l’Ouest.

Dr Alves D’Almada George a, dans son allocation remercié le Ghana, le Centre International de Formation au Maintien de la Paix Kofi Annan (KAITPC), le gouvernement des Etats Unis d’Amérique ainsi que tous les partenaires qui appuient la CEDEAO  dans la mise en place de mécanismes de gestion des catastrophes dans chaque Etat membre ainsi qu’au niveau régional.

Il a souligné la présence à cet atelier, des experts de haut niveau provenant des Etats membres, de différentes institutions et agences spécialisées de la CEDEAO, à savoir le Parlement, la Cour de Justice, le Centre des énergies renouvelables mais aussi de différents départements de la Commission de la CEDEAO.

Auparavant le Commandant adjoint, du KAITPC, Air Commodore Julius Dzamefea du Ghana, a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants, et a félicité la CEDEAO dans son engagement et son leadership dans la mise en mise en place de l’initiative ouest Africaine de lutte contre les catastrophes.

Il a par ailleurs souligné que son institution qui est une référence internationale en matière de d’enseignement et de recherche sur la gestion des catastrophes, a déjà formé depuis juillet 2015, plus de huit cent (800) cadres, civils et militaires, issus de douze pays dont ceux du Ghana, du Benin, du Togo, du Sénégal, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Liberia, du Nigeria, de la Guinée-Bissau, de la Gambie, du Cameroun et du Tchad, est décidée à accompagner la Commission de la CEDEAO dans la mise en place d’une politique régionale de collaboration et de communication dans la gestion des catastrophes.

Prenant la parole à son tour, le Brigadier Général Francis Vib-Sanziri, coordonnateur de l’Agence Nationale de Gestion des Catastrophes du Ghana (NADMO) a souligné que son institution, qui est un modèle en matière de gestion des catastrophes, est prête à partager son expérience dans le domaine et souhaite encourager une coopération sous régionale afin de faire face à tous les défis humanitaires et sanitaires qui se poseront à la sous-région.

Le gouvernement des Etats unis par la voix de ses deux représentants à savoir le Capitaine Paul Reed, Directeur du Programme de Préparation à la Gestion des Catastrophes de L’USAFRICOM et le Colonel Barbara Jones adjointe au commandant de l’US Air Force Africa/Us Air Force Europe, s’engage à apporter son support à cette initiative et au programme de formation qui vise à doter la sous-région de compétences et de moyens de lutte efficaces en matière de gestion des catastrophes.

La cérémonie d’ouverture a été suivie d’une présentation du Colonel Kennedy OgbemudiaOsemwegie, Directeur de la Pédagogie du KAIPTC, sur la genèse de l’initiative ouest Africaine de préparation à la gestion des catastrophes. Il a aussi rappelé les objectifs de celle-ci, qui visent entre autres à  aider la CEDEAO dans la coordination de la préparation aux catastrophes au niveau régional, à aider les Etats membres de la CEDEAO dans la définition d’une stratégie et d’une feuille de route afin de mettre en place des institutions nationales dédiées, une législation et une orientation claire dans la gestion des catastrophes, à créer un cadre de coopération entre les Etats membres de la CEDEAO et enfin à l’opérationnalisation de l’Equipe d’intervention d’Urgence de la CEDEAO à travers des exercices et des scénarios de simulation.

Il est a souligné que plus d’une vingtaine d’informaticiens seront formés sur une plateforme technique de gestion et de prévention des catastrophes incluant les logiciels libres Sahana, Ushaidi  et Qgis.

Direction de la communication

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top