Actualités

Deux jeunes Guinéens essuent des tirs de la part des policiers Bissau Guinéens

111Deux jeunes conducteurs de Moto-Taxi originaires de Boké ont essuyé des tirs de la part des policiers Bissau Guinéens ce jeudi 20 novembre à 19h à Koutabani une ville frontalière avec la Guinée. Nombreux sont les jeunes de Boké qui conduisent des Moto-Taxi entre Boké Koutabani soit 160 km. Une route qui est plus qu’un claver. C’est à 19h 5 mn que les policiers Bissau Guinéens sont venus encercler les jeunes qui étaient en attente des clients pour le retour à leur base à Koutabani Centre.

Ils ont commencé par les fouiller tout en les dépossédant de leurs biens (argent et téléphones).

Deux jeunes du nom de Daouda Conté et Ba Fodé Diallo ont refusé catégoriquement d’être fouillé. Ils en ont payé le prix en essuyant des tirs à l’arme de guerre de la part d’un policier.

Daouda Conté sera atteint à la main tandis que Ba Fodé Diallo lui recevra la balle dans le cou. Tous deux ont été admis au grand hôpital de Bissau.

Le président des ressortissants guinéens à Bissau Elhadj Oumar Bande Diallo et une délégation se sont rendus auprès des victimes.

Depuis ce matin la situation du jeune Ba Fodé Diallo a empiré et des dispositions sont en train d’être prises pour son évacuation à Ziguinchor au Sénégal.

Le directeur national de la police Bissau Guinéenne et l’inspecteur générale du ministère de l’intérieur sont aussi venus voir l’état des deux jeunes victimes.

Du côté de l’ambassade de Guinée à Bissau personne n’est encore venu malgré qu’ils ont été informés depuis hier à 20h.

Les 5 policiers auteurs de la forfaiture ont été mis aux arrêts et déférés à Kebe.

Seydiyanke

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top