Actualités

Crise sécuritaire : Vers une remise en cause des accords de libre-échange, au prochain sommet de la CEDEAO ?

Macky sallQuarante ans après leur signature, les accords de libre-échange de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, pourraient être remis en cause. Conséquence directe des attaques terroristes perpétrés dans la capitale malienne, la semaine dernière.

Ces accords qui permettaient une libre circulation des personnes et de leurs biens dans l’espace CEDEAO se verront bientôt réviser suite aux récents attentats à l’hôtel Radisson blu de Bamako vendredi dernier ayant fait plus de vingt mort.

En tout cas c’est ce qu’a dit en substance Macky Sall , président du Sénégal et également président en exercice de la CEDEAO en marge d’une visite dans la capitale malienne en vue d’exprimer son soutien à son homologue Ibrahim Boubacar Keita.

Finalement, le processus d’intégration en vigueur depuis 1975 va être modifié probablement lors du prochain sommet de l’organisation à Abuja. Au vue de la situation sécuritaire actuelle dans la sous-région, Macky Sall estime nécessaire de revoir certaines règles régissant les rapports entre les différents Etats membres. De son côté, le président IBK affirme que ces restrictions n’incluent pas la fermeture des frontières. La question qui se pose désormais est de savoir de quelle nature seront ces mesures restrictives ?

En tout état de cause, l’annonce de cette décision a été différemment accueillie dans les pays concernés et dans les milieux d’affaires. « Cette mesure, si elle se concrétise risque de nous couter cher », averti Oumar Zaibairou commerçant de Niamey et dont le pays n’a pas accès à la mer.

Jusqu’ici, les textes de la CEDEAO prévoient que tout ressortissant de la communauté a le droit de circuler d’un pays à un autre sans avoir à demander une quelconque autorisation pour traverser telle ou telle frontière.

Décidemment, les enjeux sécuritaires ont primé sur ceux économiques. En attendant une stabilisation de la situation, les règles et les accords vont être rangés dans les couloirs.

Rappelons la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest est un espace régional sans frontière économique intérieure au sein duquel tout ressortissant doit pouvoir être et se sentir comme chez lui, dans n’importe quel pays membre, avec la garantie du libre transfert de biens et du droit d’établissement.

Bangaly K

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top