Actualités

Les Chefs d’Institution de la CEDEAO et de l’UEMOA en conclave à Abuja pour mettre en cohérence les politiques et stratégies d’intégration régionale

CEDEAO1Les Chefs d’Institution de la CEDEAO et de l’UEMOA, réunis à Abuja le 24 novembre 2015 dans le cadre de la 15ème Session des rencontres interinstitutionnelles, ont mis en exergue la nécessité de diversifier les économies et de renforcer le processus d’intégration afin d’accroître davantage le niveau de la croissance économique de la région.

Au cours de cette rencontre, le Président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouédraogo et son homologue M. Cheikhe Hadjibou Soumaré de l’UEMOA ont fait le point sur l’état d’avancement du processus de convergence et de mise en cohérence des politiques et chantiers communautaires et ont passé en revue l’actualité économique dans la région.

De l’analyse de la situation économique faite par les Chefs d’Institution, il ressort une baisse prévisionnelle du taux de croissance de la région qui devrait passer de 6,5% en 2014 à 4,2% en 2015. Ce repli qui ramène l’Afrique de l’Ouest au second rang des régions africaines après l’Afrique de l’Est (5,3%) s’explique par la baisse des prix des matières premières (pétrole, or, fer), la fièvre à virus Ebola, ainsi que les actes terroristes menés dans la région.

Face à ces défis multiformes, les Chefs d’Institution ont insisté sur la nécessité pour les deux Commissions de travailler en symbiose afin de parvenir à une convergence coordonnée et cohérente des Programmes et Projets communs telle que souhaitée par les Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Le Président de la Commission de la CEDEAO a informé la réunion de la commémoration, le 17 décembre 2015 du quarantième anniversaire de la CEDEAO et a invité l’UEMOA à y participer. Il a également informé la réunion du lancement, à cette occasion, de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2016 et remplacera la carte et le permis de séjour. Ainsi, tout citoyen de la Communauté pourrait désormais circuler, s’installer et travailler dans tout Etat membre de son choix.

Concernant la mise en œuvre du TEC CEDEAO dont l’impact positif sur les recettes douanières est d’ores et déjà perceptible dans plusieurs Etats membres, les Chefs d’Institution ont demandé que des dispositions idoines soient prises pour sa mise en œuvre effective dans tous les Etats en 2016.

S’agissant du Programme d’Appui à l’Accord de Partenariat Economique et de Développement (PAPED) avec l’Union Européenne, les Présidents ont marqué leur accord pour l’implication de la BAD comme banque faitière. Toutefois, ils ont demandé que des actions soient initiées pour renforcer les capacités de la BOAD et de la BIDC afin que celles-ci puissent prendre la relève le plus tôt possible.

Pour ce qui est du Programme Indicatif Régional (PIR 11ème FED), les deux Présidents ont mis l’accent sur la défense des intérêts et des priorités de la région. En outre, ils ont insisté sur le respect des termes de l’accord signé et l’observation stricte des engagements pris par la partie européenne.

Enfin, concernant la mobilisation du financement du PCD, ils ont marqué leur accord pour la mise en place formelle d’une plateforme de collaboration avec l’UEMOA, la BIDC, la BOAD et les PTF.

Direction de la communication

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: Les Chefs d’Institution de la CEDEAO et de l’UEMOA en conclave à Abuja pour mettre en cohérence les politiques et stratégies d’intégration régionale | Guinee-news.org

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top