Actualités

Croisade contre la vente illicite des produits pharmaceutiques : Madina, le cœur de cible, épargné, l’opération tourne court

tiegboro1Finalement, ce n’était qu’un feu de paille. Un déjeuner de soleil, pourrait-on ajouter !

La lutte contre la vente illicite des produits pharmaceutiques, enclenchée par les services spéciaux du colonel Thiegboro Camara, en août dernier, n’aura été qu’une opération de charme.

C’est du moins qu’on puisse dire au regard du constat sur le terrain. L’initiative de faire disparaitre les pharmacies « par terre » avait été prise par plusieurs professionnels de la santé en Guinée constitué en syndicat. A l’origine de cette démarche, la prolifération des produits pharmaceutiques souvent non homologués et leur commercialisation par des personnes n’ayant aucune notion sur ce métier.

Le colonel Thiegboro avait alors juré de mettre fin à ce fléau en procédant par des patrouilles tous azimuts dans beaucoup de quartier de la banlieue de Conakry. Aujourd’hui, l’affaire semble close.

Mais quand on sait que le service anti-drogue et lutte contre le grand banditisme est l’un des rares départements en Guinée à ne pas être sous cape, on ne peut que demander pourquoi ce brusque arrêt de l’opération.

Une source proche du colonel nous a fait savoir que cette interruption a été motivée par la campagne électorale de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. Cependant, de nombreux guinéens restent dubitatifs sur l’aboutissement d’une telle opération car les vendeurs de produits pharmaceutiques de madina n’ont pas été inquiétés.

Et pourtant, cet endroit représente le cœur de tout ce qui est considéré comme faux médicaments en Guinée.

Alors pourquoi Thiegboro et ses hommes ne sont-ils pas allés à madina ? Mamadou Bobo Diallo, un vendeur de marché madina nous répond en ces termes : « nous avons fait ce qu’on à faire ».

Apres enquête, on s’est rendu compte que de l’argent a été collecté par Bobo Diallo et ses amis de Madina. A quelles fins et à qui a-t-il été destiné cet argent ?

Pour le moment, c’est le mystère autour de cette question.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top